vendredi 26 février 2021
A VOIR

|

Uranie : une vingtaine de tombes vandalisées

Publié le

Une vingtaine de tombes du carré militaire au cimetière de l’Uranie ont été vandalisées et dégradées.

Publié le 23/09/2019 à 17:34 - Mise à jour le 25/09/2019 à 15:14
Lecture 2 minutes

Une vingtaine de tombes du carré militaire au cimetière de l’Uranie ont été vandalisées et dégradées.

Il y a quelques semaines déjà, des fleurs étaient volées sur un caveau au lendemain de funérailles au cimetière de l’Uranie, cette fois, Dominique Sorain, Haut-commissaire de la République en Polynésie française, rapporte qu’une vingtaine de tombes du carré militaire ont été vandalisées et dégradées.

(Crédit photo : Thomas Chabrol / TNTV)

« C’est la première fois que de tels actes sont commis en Polynésie française. Le vandalisme de sépultures porte une atteinte intolérable aux valeurs de la République et au respect le plus fondamental que nous devons à nos disparus. (…) Tout sera mis en œuvre pour identifier les responsables de ces actes indignes et les déférer à la justice » indique Dominique Sorain, qui adresse tout son soutien aux familles victimes de ces dégradations.

(Crédit photo : Thomas Chabrol / TNTV)

Ce mardi, la DSP était sur les lieux pour dresser un procès verbal. Le commandant supérieur des Forces armées en Polynésie, Laurent Lebreton, a constaté les dégâts. Les tombes n’ont pas été profanées. Une plainte va être déposée. Une enquête est en cours.

(Crédit photo : Thomas Chabrol / TNTV)

Du côté de la mairie de Papeete, « On est désolés de ce qui a pu se passer. On est indignés (…) Le cimetière est très grand, il y a des entrées partout. Ce qu’on a essayé de faire c’est empêcher les véhicules de rentrer quand le cimetière est fermé. Mais on ne peut pas le rendre complètement hermétique, explique Rémy Brillant, directeur des services généraux de Papeete. Bien entendu ça nous inquiète. Des caméras de surveillance, ça peut être une solution mais on a des soupçons sur des personnes qui rodent autour su cimetière et qui peuvent avoir des intentions pas très bonnes. »

(Crédit photo : Thomas Chabrol / TNTV)

infos coronavirus