samedi 17 avril 2021
A VOIR

|

Upa Nui Total 2015 : le groupe Arii Heiva Rau remporte la finale

Publié le

Publié le 06/11/2015 à 9:26 - Mise à jour le 06/11/2015 à 9:26
Lecture < 1 min.

Les cinq groupes en compétition ont réalisé des prestations de haut niveau. Cette année, le concours opposait les lauréats des éditions précédentes, comme l’expliquait Sylvain Powels :  » c’est la finale des finales. C’est uniquement les groupes qui ont gagné sur les 9 éditions précédentes, mais comme certains ont gagner 2 ou 3 fois… donc on aura 5 groupes présents ce soir là« .

Le thème des prestations était le dangers des addictions, avec un jury spécial. C’est finalement le groupe Arii Heiva Rau de Moorea, qui a remporté la grande finale. Quelques minutes avant leur passage le groupe faillit ne pas se produire car une partie de leur show proposait une danse du feu, ce qui n’était pas autorisé par le réglement. Les danseurs ont finalement décidé de ce passer du « feu » et ils ont improvisé. Leur performance a été saluée et leur énergie a pris le dessus sur cet imprévu.

Les gagnants de l’édition 2014, J-Army, prennent la 2e place. Et ce sont les Knight Riders qui viennent compléter le podium. Ils remportent le prix spécial Santé, qui récompense la prestation la plus représentative du thème de cette édition spéciale sur la prévention des addictions.

Rédaction web

Arii Heiva Rau

J-Army

Knight Riders

Interview du groupe Arii Heiva Rau

Interview du groupe J-Army

Interview du groupe Knight Riders

infos coronavirus

Nouvelle-Zélande : essai d’une application pour détecter le virus avant les symptômes

L'application, appelée "elarm", se connecte aux montres connectées ou aux appareils mobiles qui mesurent les performances sportives et utilise l'intelligence artificielle pour...

Retour sur une année de Covid en Polynésie

L’année dernière à la même période, la Polynésie était confinée. Un mauvais souvenir marquant le début d’une crise sanitaire et économique due à la Covid-19. Des premiers cas au compte-gouttes, puis la flambée, jusqu’au contrôle de l’épidémie depuis fin décembre, le Dr Henri-Pierre Mallet revient avec nous sur cette année difficile.