samedi 11 juillet 2020
A VOIR

|

Une start-up tahitienne en finale d’un grand concours d’innovation

Publié le

Le projet Tāmā’a Box est en finale de la plus grande compétition d’innovation au monde : le Coopérathon.

Publié le 13/11/2019 à 14:38 - Mise à jour le 14/11/2019 à 11:06
Lecture < 1 min.

Le projet Tāmā’a Box est en finale de la plus grande compétition d’innovation au monde : le Coopérathon.

Tāmā’a Box vise à mettre en place un système de boîtes en verre consignées pour les plats à emporter à Tahiti afin d’abandonner l’utilisation des barquettes en plastique à usage unique. Derrière le projet : Anaïs, Clémence et Tanguy. Les trois ingénieurs de formation expliquent avoir voulu donner plus de sens à leur travail en créant une start-up qui œuvre contre la pollution plastique au fenua.

Après leur participation à la Start-up Cup en juin 2019 où ils ont gagné la deuxième place du concours, ils ont intégré la 4e promo de PRISM, l’incubateur de start-ups de la CCISM.


En septembre, Tāmā’a Box s’est inscrit au Cooperathon. Il s’agit d’une compétition internationale, organisée autour de quatre grands thèmes (Éducation, Santé, Finances et Environnement) afin d’accompagner les projets à fort impact social et environnemental qui s’inscrivent dans les objectifs de développement durable des Nations unies.

Lire aussi : Une équipe tahitienne lauréate du Coopérathon 2018

Le vainqueur de la compétition remportera un accompagnement en business management et obtiendra de la visibilité et de la crédibilité auprès de potentiels investisseurs. À ce jour, la communauté Cooperathon rassemble 10 millions de personnes sur les réseaux sociaux, plus de 100 entreprises partenaires et 300 mentors bénévoles.

Après le pitch des demi-finales qui s’est déroulé vendredi 8 novembre, Tāmā’a Box a été sélectionné parmi les 3 projets finalistes dans la catégorie environnement. La finale aura lieu le 14 novembre et l’annonce des résultats le 19 novembre.

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]f

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Le syndicat des guides de randonnée fait part de...

Pour exercer le métier de guide de randonnée, il faut être titulaire d'un brevet professionnel polynésien de guide d'activités physiques de pleine...

Une trentaine de membres et quelques surprises pour le...

Plus de trente ministres et ministres délégués, dont huit entrants : le gouvernement du Premier ministre Jean Castex annoncé lundi par l'Élysée, compte son lot de surprises à commencer par Eric Dupond-Moretti à la Justice et Roselyne Bachelot à la Culture.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV