dimanche 14 août 2022
A VOIR

|

Saint-Sylvestre : le pass sanitaire obligatoire dans les soirées dansantes

Publié le

Le haut-commissaire l'a annoncé : 400 gendarmes et policiers seront déployés le soir du 31 décembre. Sur les routes, mais aussi dans les établissements recevant du public. Car en dehors des boîtes de nuit, les restaurants, les bars et les hôtels qui prévoient d'organiser des soirées dansantes devront aussi conditionner l'entrée au pass sanitaire.

Publié le 30/12/2021 à 18:15 - Mise à jour le 01/01/2022 à 13:32
Lecture 3 minutes

Le haut-commissaire l'a annoncé : 400 gendarmes et policiers seront déployés le soir du 31 décembre. Sur les routes, mais aussi dans les établissements recevant du public. Car en dehors des boîtes de nuit, les restaurants, les bars et les hôtels qui prévoient d'organiser des soirées dansantes devront aussi conditionner l'entrée au pass sanitaire.


À l’approche de la Saint-Sylvestre, le haut-commissaire a annoncé le renforcement des contrôles routiers. D’autant que plusieurs accidents de la route ont été constatés lors du week-end de Noël, faisant un mort et plusieurs blessés.

Au total, ce sont près de 400 gendarmes et policiers qui seront sur les routes le 31 décembre pour éviter “les débordements, le non respect de certaines règles de prudence, notamment en matière de sécurité routière”, a confirmé le haut-commissaire Dominique Sorain. “Nous terminons l’année avec 29 tués, et l’année n’est pas terminée. Il y a encore trop d’accidents qui sont liés bien évidemment à la consommation d’alcool ou de produits stupéfiants. C’est ça la raison principale des accidents. Donc il y aura des contrôles en la matière”.

Lire aussi > Nuit de la Saint-Sylvestre : les forces de l’ordre mobilisées

Le représentant de l’État a indiqué qu’il se rendra personnellement sur place le soir du réveillon pour constater la mobilisation des forces de l’ordre, à Tahiti. Néanmoins, “toutes les îles sont concernées parce que, malheureusement, il y a des accidents sur toutes les îles”, a-t-il déploré. C’est donc sur tout le territoire que les gendarmes et policiers procèderont à des contrôles, avec une plus forte concentration des effectifs sur les îles les plus peuplées.

Pass sanitaire, gestes barrières : des contrôles prévus dans les établissements

Et ce ne sont pas seulement les contrôles sur la route qui seront renforcés. Avec aujourd’hui “140 cas actifs” de Covid-19, “dont une bonne partie […] issue de ce variant [ndlr : Omicron]”, le haut-commissaire craint un “risque de prolifération du virus”. Dans ce sens, il a annoncé “l’interdiction de consommation d’alcool et de nourriture sur la voie publique, pour éviter qu’il y ait des manifestations et des personnes qui soient trop en contact sur la voie publique”.

Mais pas que : les restaurants et hôtels qui prévoient d’organiser des soirées dansantes devront impérativement procéder à un contrôle du pass sanitaire, “parce que les boîtes de nuit sont soumises à un pass sanitaire pour ce type d’activité”, a précisé Dominique Sorain. Néanmoins, pour les restaurants dont l’activité reste la même qu’à l’accoutumée -clients assis à table, tables de 8 maximum-, “il n’y aura pas de nécessité d’avoir un pass sanitaire”.

Pour veiller au respect de ces mesures, “les forces de sécurité seront mobilisées pour faire des contrôles” dans les établissements qui accueilleront du public le 31 décembre, a assuré le représentant de l’État, qui invite à “éviter les contacts dans ces établissements”.

“En fonction de l’évolution de la situation, dans les prochains jours, nous verrons s’il est nécessaire, avec le pays, d’élargir l’utilisation du pass sanitaire, et bientôt du pass vaccinal. Parce que c’est cet outil qui va nous permettre d’éviter le confinement, ce qu’on veut éviter à tout prix, ainsi que le couvre-feu. On veut éviter de retomber dans ce type de situation” a par ailleurs précisé Dominique Sorain.

Pour profiter de cette fin d’année sereinement, les gestes barrières et la prudence sur la route restent donc de mises.

Si pour l’instant, aucun cas autochtone de variant Omicron n’a été confirmé par la plateforme Covid, l’État a toutefois renforcé les conditions d’entrée au fenua pour les voyageurs en provenance de l’étranger. 14 personnes sont en isolement administratif depuis lundi : “elles ont été contaminées en arrivant” a indique le haut-commissaire.

Par arrêté HC / 8154 / CAB du 30 décembre 2021, il a été décidé des mesures suivantes pour le réveillon de fin d’année :
– Du 31 décembre 2021 midi au 1er janvier 2022 midi, les rassemblements festifs et la consommation d’alcool seront interdits sur la voie publique.
Cette disposition implique que les organisateurs de soirées festives prévues sur la voie publique doivent y renoncer, même lorsque les municipalités ont consenti une occupation provisoire du domaine public.
– Le pass sanitaire sera rendu obligatoire pour toutes les soirées dansantes organisées pour le réveillon par les restaurants, établissements hôteliers et bars qui n’y sont pas soumis en temps ordinaire.
Cette mesure exceptionnelle ne s’appliquera que pour la nuit du 31 décembre 2021 au 1er janvier 2022.
Les conditions de mise en œuvre du Pass sanitaire sont simples et sont exposées sur le site du haut-commissariat. Les lieux soumis au pass sanitaire devront disposer d’un affichage clair à l’entrée de l’établissement.
La présentation de justificatifs “papier” (certificat de test négatif ou carnet de vaccination) à la place du QR code sera tolérée durant la soirée.
Le port du masque sera requis.

infos coronavirus