jeudi 6 octobre 2022
A VOIR

|

La production de vanille pourrait doubler d’ici 2026

Publié le

Le ministre de l’Agriculture et du Foncier, Tearii Te Moana Alpha accompagné de la directrice de l’Établissement Vanille de Tahiti (EVT), Emma Maraea, s’est rendu vendredi à Raiatea, puis samedi à Taha’a afin d’effectuer une tournée de visites.

Publié le 28/08/2022 à 12:18 - Mise à jour le 29/08/2022 à 10:22
Lecture 4 minutes

Le ministre de l’Agriculture et du Foncier, Tearii Te Moana Alpha accompagné de la directrice de l’Établissement Vanille de Tahiti (EVT), Emma Maraea, s’est rendu vendredi à Raiatea, puis samedi à Taha’a afin d’effectuer une tournée de visites.

La première étape des visites s’est déroulée vendredi dans la commune de Taputapuatea, où le ministre a été accueilli par le maire de la commune, Thomas Moutame. Plusieurs visites ont été programmées auprès de vanilliculteurs et de préparateurs de vanille.

Afin de relancer la croissance de la production de vanille, le Pays a mis en place depuis 3 ans une nouvelle réforme de la filière. Des aides à l’achat de kits d’ombrières à hauteur de 70% d’investissement ont ainsi été mises en place par le gouvernement, favorisant la production de vanille. Le ministre a pu visiter les ombrières de producteurs bénéficiaires de cet accompagnement.

Lors de ces rencontres, Tearii Te Moana Alpha a pu constater la motivation des professionnels du secteur, et a tenu à rappeler la nécessité de s’orienter vers des cultures n’utilisant pas de traitements chimiques afin de garantir la qualité de la vanille attendue par les acheteurs internationaux.

La production de la vanille mûre est de près de 40 tonnes cette année, alors que la production moyenne de 2016 à 2020 était de 30,5 tonnes. Les prévisions, laissent entrevoir une production doublée d’ici 2026.

L’objectif, est de poursuivre l’accompagnement de la filière au travers de l’EVT dans une approche de production durable, de qualité, respectueuse de l’environnement.

Dans l’après-midi, le ministre a visité le laboratoire de l’EVT, à Uturoa qui a fait réaliser des travaux de mise aux normes et d’agrandissement afin de développer les activités d’identification des pathogènes, responsables des pourritures des gousses de vanille.

Les projets de recherche de l’établissement, regroupent différentes thématiques (caractérisation chimique et génétique, pathologie, nutrition, génomique) complémentaires et qui se rejoignent sur un objectif commun : l’amélioration de la production de vanille en Polynésie française.

23 brevets de préparateur de vanille remis à Raiatea et Taha’a

Le ministre de l’Agriculture et du Foncier, Tearii Te Moana Alpha accompagné de la directrice de l’Établissement Vanille de Tahiti (EVT), Emma Maraea, a remis dimanche une vingtaine de Brevets de préparateur de Vanille à Taha’a et Raiatea.

Ce sont 13 producteurs de vanille et futurs négociants exportateurs Raiatea et 10 de Tahaa qui se sont vu remettre leurs “Brevet de Préparateur de vanille” par le ministre. Ce sont également 3 préparateurs exportateurs chevronnés qui se sont vu remettre leur agrément en tant que préparateurs et 2 en tant qu’exportateurs.

Dans le cadre du développement des connaissances et la compétence globale des producteurs de vanille, des formations au Brevet de Préparateur ont été dispensées par l’Établissement Vanille de Tahiti, Tahaa, Raiatea, Tahiti et Huahine depuis le mois de juin au mois d’octobre 2022.

Cette étape est obligatoire pour pouvoir effectuer tous les métiers dans la vanille destinés à la commercialisation.

infos coronavirus