dimanche 29 novembre 2020
A VOIR

|

Une opération « caddie santé » pour apprendre à manger mieux

Publié le

Ce samedi 14 novembre est la journée mondiale du diabète. En Polynésie, l’association des diététiciens en partenariat avec la direction de la Santé renouvelle l'opération "caddie santé". Objectif : sensibiliser les Polynésiens à une consommation saine pour se protéger du diabète.

Publié le 14/11/2020 à 12:13 - Mise à jour le 14/11/2020 à 12:14
Lecture 2 minutes

Ce samedi 14 novembre est la journée mondiale du diabète. En Polynésie, l’association des diététiciens en partenariat avec la direction de la Santé renouvelle l'opération "caddie santé". Objectif : sensibiliser les Polynésiens à une consommation saine pour se protéger du diabète.

Cette année, la sensibilisation dans le cadre de la journée mondiale du diabète, prend une autre ampleur : les diabétiques sont des personnes à risque durant cette épidémie de covid-19.

Ce samedi, des professionnels de santé étaient à l’entrée de supermarchés pour une opération « caddie santé » : les passants étaient invités à répondre à un questionnaire sur le diabète. Un exemple de caddie contenant des produits divers permettant de constituer des repas équilibrés, était présenté.

« C’est une opération, une campagne pour la journée mondiale de lutte contre le diabète, pour sensibiliser les consommateurs que nous sommes et les conseiller sur des choix alimentaires sains pour leur santé. (…) Les estimations ont montré que 22% de la population adulte polynésienne serait touchée par le diabète », explique Hélène Thual diététicienne membre de l’association des diététiciens de Polynésie française.

« Ça fait réfléchir à ce qu’on mange tous les jours et à ce qu’il faut réduire (…) Il faudrait peut-être plus de prévention, essayer d’adapter des pâtisseries de façon plus saine, moins de sucre ou remplacer par quelque chose de plus naturel », estime un consommateur interrogé.

Le diabète de type 2, qui provient d’un trouble du métabolisme principalement lié au mode de vie, est le plus présent en Polynésie. « Beaucoup de personnes ignorent aujourd’hui leur maladie qui peut rester silencieuse et se compliquer au cours de leur vie. (…) Si vous avez des facteurs de risque comme la sédentarité, c’est-à-dire que vous faites très très peu d’activité physique, si vous avez du diabète dans la famille, si au cours de la grossesse vous avez fait un diabète, si vous avez du surpoids ou vous êtes en obésité et si vous avancez en âge aussi, c’est important de vous faire dépister auprès de votre médecin traitant », déclare Hélène Thual.

L’opération caddie santé se déroule ce samedi jusqu’à 14 heures.

infos coronavirus

À Raiatea, le ma’a tahiti pour aider les jeunes à s’en sortir

Pour sortir du marasme économique, à Raiatea, une famille de Tumaraa mise sur un savoir-faire ancestrale : le "ahi ma'a". Depuis le début de la crise, plusieurs jeunes se retrouvent sans emploi, et le retour aux sources pourrait les aider à sortir de ce mauvais pas...

Eugène Sommers, président du CESEC : « Il y a 640 milliards qui dorment » dans les banques

Afin de faire un tour d’horizon de l’actualité, Eugène Sommers, président du Conseil Économique, Social, Environnemental et Culturel de la Polynésie française (CESEC), était l'invité de notre journal :