samedi 19 juin 2021
A VOIR

|

Nouvelle galerie drainante de Tua’uru : une économie de 25 millions pour Mahina

Publié le

Mercredi, les autorités du Pays et de l'Etat ont inauguré la toute nouvelle galerie drainante de la vallée de Tua'uru, à Mahina. Elle permettra à la commune d'effectuer des économies sur sa facture d'énergie et offrira une eau de qualité aux 1200 familles de la zone de Ha'apape.

Publié le 13/05/2021 à 11:00 - Mise à jour le 13/05/2021 à 14:58
Lecture 2 minutes

Mercredi, les autorités du Pays et de l'Etat ont inauguré la toute nouvelle galerie drainante de la vallée de Tua'uru, à Mahina. Elle permettra à la commune d'effectuer des économies sur sa facture d'énergie et offrira une eau de qualité aux 1200 familles de la zone de Ha'apape.

Il s’agit d’un projet majeur pour l’alimentation en eau potable de Mahina : la nouvelle galerie drainante de la vallée de Tua’uru a été inaugurée hier, mercredi. Cette installation va permettre à la commune d’offrir à ses habitants une eau de qualité, produite à moindre coûts. Car ce nouveau point de captage va réduire les coûts énergétiques liés aux opérations de pompage de l’eau, ce qui représente une économie pour la commune de près de 25 millions de Fcfp chaque année.

Un projet dont les coûts de réalisation s’élèvent à un peu moins de 400 millions de Fcfp. Il a été subventionné par l’Etat et le Pays à hauteur de 166 millions de Fcfp chacun, et par la commune à hauteur de 60 millions de Fcfp. En 2016, la réalisation de cette galerie drainante avait été retenue par le comité de pilotage dans le cadre du Contrat de projets 2015-2020, qui permet aux projets retenus de bénéficier de l’accompagnement financier du Pays et de l’Etat.

Il aura donc fallu 5 ans pour que ce point de captage sorte de terre. « Quand on sait que chaque année on paye entre 90 et 100 millions en facture d’électricité et qu’il faut produire de l’eau potable, la galerie drainante vient à point nommé parce que nous sommes toujours dans une démarche d’économie sur une vision à long terme et raisonnée de la gestion de l’eau sur Mahina », s’est réjouit Damas Teuira, le maire de la commune.

Cette installation va délivrer 120 litres d’eau par seconde, de quoi répondre à la demande des habitants du quartier soulagés par cette nouvelle installation, comme Annette qui vit dans la vallée de Tua’uru. « Avant, j’étais contre ce projet-là, et à force de visiter les maisons en bas, j’ai appris qu’il y avait beaucoup d’habitations qui n’avaient pas assez d’eau. […] Je suis contente de ce projet-là. […] J’ai suivi les travaux, et c’est pour ça que je dis que c’est bon ».

« Dans l’organisation des travaux qui ont été effectués, je voulais à tout pris conserver le cadre magnifique de la vallée de Tua’uru et contribuer à ce que cette rivière continue de s’écouler comme c’était le cas par le passé, comme les tupuna l’ont fait. Il faut que l’on s’inscrive dans cette démarche de préservation », a poursuivi Damas Teuira.

Ahonu, la seconde vallée, est en cours d’examen pour une installation en gravité. Les maisons en hauteurs, elles, seront toujours alimentées par les 8 stations de forage.   

infos coronavirus