fbpx
jeudi 27 février 2020
A VOIR

|

Une marche citoyenne contre les injustices

Publié le

Ils étaient plus d’une soixantaine de personnes à manifester ce matin dans les rues de Papeete, pour dénoncer les dysfonctionnements du système judiciaire et l’attentisme du politique. Une manifestation qui s’inscrit dans la continuité du mouvement initié le week-end dernier en hommage au petit Hoane. Mais devant les portes closes du Haut-commissariat et de l’Assemblée, les organisateurs annoncent d’autres manifestations plus percutantes.

Publié le 19/10/2019 à 17:33 - Mise à jour le 20/10/2019 à 15:30
Lecture 2 minutes

Ils étaient plus d’une soixantaine de personnes à manifester ce matin dans les rues de Papeete, pour dénoncer les dysfonctionnements du système judiciaire et l’attentisme du politique. Une manifestation qui s’inscrit dans la continuité du mouvement initié le week-end dernier en hommage au petit Hoane. Mais devant les portes closes du Haut-commissariat et de l’Assemblée, les organisateurs annoncent d’autres manifestations plus percutantes.

Munis de leurs banderoles ou encore de drapeaux marquisiens, des mères de famille ou encore de simples citoyens sont venus dans l’espoir de trouver une oreille attentive à leurs revendications ce samedi. Mais devant les rideaux fermés du Haut-commissariat et l’absence d’interlocuteurs à l’Assemblée de la Polynésie française, la colère prend le dessus. “Nous disons : monsieur le Président, tu n’es pas là, tu n’es pas devant nous ! Moi aussi, j’ai voté pour toi. Je suis déçu” s’exclame Arthur Temarii, initiateur de la marche.

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Dans son courrier, le collectif Injustices Porinetia conduit par Arthur Temarii dénonce surtout les inégalités de traitement du système judiciaire. Une manifestation qui selon leurs dires a failli ne pas avoir lieu.“Quand les gens ont entendu, dernièrement, que le gouvernement a pris une décision, ils m’ont appelé me demander pourquoi on faisait quand même la marche étant donné qu’une décision avait été prise. Je leur ai dit : ‘mais ce n’est pas comme ça qu’on doit regarder. Il faut qu’on prouve qu’on est unis et qu’on se lève pour montrer que l’on ne veut plus cette injustice'” explique Arthur.

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Après avoir terminé cette marche avec un sentiment d’insatisfaction, nul doute que le collectif va encore faire parler de lui dans les prochains jours… Et “la prochaine fois, ça sera plus dur” affirme Arthur.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

L’audiovisuel, un secteur qui séduit les jeunes

Ils sont graphistes, cadreurs, réalisateurs ou beatmakers. Avec la généralisation des smartphones et du numérique, les métiers de l’audiovisuel attirent de plus en plus de jeunes. Faute d’école spécialisée au fenua, ils sont nombreux à se former sur le tas. Comment font-ils pour s’en sortir et se faire une place sur un marché restreint ? Eléments de réponse.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Séquestrations à Faa’a : deux hommes déférés au palais...

Un père et son fils suspectés d'être impliqués dans la séquestration de deux hommes, il y a 15 jours quartier Souki à Faa'a, ont été présentés à un juge d'instruction, ce jeudi en fin d'après-midi. Le premier a été écroué à la maison d'arrêt, alors que le second attendait de connaître son sort.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X