dimanche 27 septembre 2020
A VOIR

|

Une manifestation pour le rapatriement des ressortissants polynésiens

Publié le

Les familles des Polynésiens bloqués en métropole et à l’étranger continuent leur combat pour rapatrier leurs proches. Ils ont organisé un rassemblement pacifique ce midi au parc Paofai dans l’espoir de se faire entendre.

Publié le 13/05/2020 à 17:11 - Mise à jour le 14/05/2020 à 9:37
Lecture 2 minutes

Les familles des Polynésiens bloqués en métropole et à l’étranger continuent leur combat pour rapatrier leurs proches. Ils ont organisé un rassemblement pacifique ce midi au parc Paofai dans l’espoir de se faire entendre.

300 Polynésiens recensés se trouvent actuellement en situation d’urgence. 750 autres se sont fait connaitre auprès de la délégation de la Polynésie à Paris. Le Haut-commissariat a par ailleurs indiqués que 25 résidents bloqués en Australie seront rapatriés par l’A400M militaires, la semaine prochaine.

Lire aussi > Oubliés au Canada, les étudiants polynésiens livrés à leur sort

Des mères de familles, des pères, des frères ou encore des oncles… tous sont venus se faire entendre face à la presse ce mercredi. Un rassemblement pacifique, dernier espoir pour demander le retour de leurs proches au fenua.

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

« C’est un appel au gouvernement pour leur dire : s’il vous plait, faites les revenir. Derrière, il y a une situation économique, une situation psychologique, familiale…(…) N’oublions pas nos enfants du fenua qui sont là-bas, on a besoin qu’ils reviennent vers nous » confie Jemina dont l’un de ses proches est bloqué en métropole. « Mon mari avait envoyé un mail à la cellule de crise disant que si on ne le rapatriait pas, il se retrouverait à appeler le SAMU et à être sous antidépresseurs. Là, il est à la bout, il n’en peut plus » ajoute Dossia. « J’ai eu ma fille en pleurs sur Messenger. Comment voulez-vous la calmer ? Elle est en plein examen. On ne peut rien faire, on est impuissant » s’alarme Sylvie. « J’ai tenté à plusieurs reprise d’aller au Haut-commissariat, de le joindre… je n’ai pas eu de réponse. Pour nous, c’est un vrai parcours du combattant » déplore encore Martial, un père dont sa fille est bloquée à l’étranger.

Lire aussi > Rapatriement des Polynésiens : « Nous serons toujours contraints et limités par la capacité d’accueil » déclare Edouard Fritch

Les familles présentes aujourd’hui disent comprendre les difficultés auxquelles font face le gouvernement dans cette crise. Elles ont donc décidé d’établir une liste de propositions à destination des pouvoirs publics : « On demande d’avoir une visibilité pour que les gens qui sont coincés puissent se projeter, avoir une date et avoir de l’aide, notamment pour s’organiser. Parce qu’aujourd’hui, s’organiser un retour quand on est en métropole est très compliqué. Sans compter les complications pour les gens qui sont à l’étranger et où on sait que pour eux, leur seul impératif actuellement, c’est qu’il faut qu’ils rentrent à Paris, puisque le vol ne partira que de Paris » explique Magalie Arlabosse.

Au total, 10 points de revendications ont été formulés et remis au gouvernement et au Haut-commissariat dans l’espoir que la situation évolue.

infos coronavirus

Témoignage : elle raconte comment elle a vécu la covid-19

Heureusement, tous les malades de la Covid ne développent pas de forme grave, comme en témoigne Me Brigitte Gaultier. Cette avocate au barreau de Papeete vient juste de reprendre son activité après plusieurs jours d’arrêt contraints et forcés. La sexagénaire a en effet contracté le virus après un rendez-vous avec l’un de ses clients. Durant 5 jours, elle a ressenti courbatures et grande fatigue, mais n’a jamais craint pour sa vie.

Le Pays accorde un prêt de 9,6 milliards de Fcfp à la CPS

Le président de la Polynésie française, Edouard Fritch, et le directeur de la Caisse de Prévoyance Sociale (CPS) par intérim, Vincent Dupont, ont signé, vendredi, une convention relative au prêt de trésorerie de 9,6 milliards de Fcfp, accordé par le Pays au profit de la CPS.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Covid-19 : Des guides sanitaires pour mobiliser la population...

20 guides sanitaires arpentent chaque jour les quartiers de la capitale pour sensibiliser aux mesures de précaution et protéger la population. Armés de gel désinfectant et de beaucoup de patience, ils rappellent jusqu’au domicile des personnes les plus isolées ou les plus faibles, comment éviter la propagation du coronavirus.

Déchets sauvages : Faa’a lance un appel au civisme

Les dépôt sauvages d’ordures ont la vie dure. Dans certaines communes de Tahiti, les policiers municipaux verbalisent les contrevenants. Ce n’est pas encore le cas à Faa'a, mais la brigade verte mène une campagne de sensibilisation contre l’incivisme. Ce matin, les muto’i se sont rendus sur les hauteurs de Pamatai et de Puurai pour faire passer le message.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV