fbpx
vendredi 24 janvier 2020
A VOIR

|

Une manifestation contre le projet de Route du Sud

Publié le

À Paea, les opposants au projet de route du Sud ont profité de la visite officielle du président du Pays dans la commune pour lui remettre deux courriers. L’association Mata Atea et les militants du Tavini proposent des alternatives contre ce projet de nouvelle route.

Publié le 26/09/2019 à 18:04 - Mise à jour le 27/09/2019 à 13:38
Lecture 2 minutes

À Paea, les opposants au projet de route du Sud ont profité de la visite officielle du président du Pays dans la commune pour lui remettre deux courriers. L’association Mata Atea et les militants du Tavini proposent des alternatives contre ce projet de nouvelle route.

Ils s’opposent fermement au projet de route du Sud et veulent se faire entendre : sur le bord de la route ce jeudi matin, l’association Mata Atea et des militants du tavini ont attendu l’arrivée d’Edouard Fritch pour proposer des alternatives dans le but de désengorger la route de ceinture. Selon eux, il faut d’abord améliorer les infrastructures existantes.

Lire aussi > René Temeharo : “Il est plus qu’urgent de réaliser cette route du sud”

“Depuis les transports en commun jusqu’aux pistes cyclables, l’amélioration des rondspoints etc., la vraie solution et les investissements productifs ne consistent pas à les mettre dans du goudron ces milliards, mais plutôt dans le développement d’autres pôles d’activité, vers le sud de l’île et même vers les autres îles” explique Gilles Tehau Parzy, président de l’association Mata Atea.

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Face aux militants et à ses adversaires politiques, Fritch s’est dit à l’écoute. Prêt à entendre les propositions des opposants, il ne souhaite pas pour autant mettre un terme définitif à la construction d’une nouvelle route. Il faudra trouver une solution acceptable selon le président : “Je pense aux populations de Te Va I Uta, de Papara… On ne peut pas continuer à faire comme aujourd’hui. Les enfants se lèvent à 4 heures du matin. Les gens qui vont travailler en ville passent trois heures dans la voiture”.

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Faudra-t-il construire par-dessus la route existante, plus haut dans les montagnes, ou utiliser la voie maritime ? Le projet fera débat et risque très probablement de prendre du temps avant un consensus sur ce projet de route qui date de 2004. À l’époque, on parlait de “te ara nui”. “Nous serons toujours là, à chaque fois que des solutions aussi abjectes que celles qui consistent à construire une route en dépit des gens qui habitent sur ces emprises, on ne peut pas accepter ça” nous dit Antony Géros, président du comité du Tavini Huiraatira de Paea.

Le président qui est allé à la rencontre des manifestants contre le projet de route du sud et a reçu des mains du Tavini et de l’association Mata Atea un courrier de doléances. (Crédit photo : Présidence de la Polynésie française)

Bateau, téléphérique ou transport en commun, d’autres moyens existent pour améliorer les flux de circulation, selon les opposants. Le président du Pays a quitté Paea avec leurs propositions à la main.

L’audiovisuel, un secteur qui séduit les jeunes

Ils sont graphistes, cadreurs, réalisateurs ou beatmakers. Avec la généralisation des smartphones et du numérique, les métiers de l’audiovisuel attirent de plus en plus de jeunes. Faute d’école spécialisée au fenua, ils sont nombreux à se former sur le tas. Comment font-ils pour s’en sortir et se faire une place sur un marché restreint ? Eléments de réponse.

Le paiement sans contact bientôt généralisé en Polynésie

Jusqu’à aujourd’hui, seule la Banque de Tahiti avait équipé son parc du système de paiement sans contact. D’ici la fin de l’année, l’ensemble des Polynésiens y auront accès. Les techniciens de l’OSB font le tour des commerçants pour installer cette nouvelle fonction. Une opération de grande ampleur puisque le reste du parc compte près de 2 700 terminaux de paiement électronique.

L’inlassable hausse des cotisations sociales

Les nouvelles hausses des cotisations sociales sont effectives depuis le 1er janvier. Adoptées en conseil des ministres le 13 décembre, elles visent la tranche A de la retraite et l’assurance maladie. Des augmentations "nécessaires", juge le gouvernement, malgré les réticences des partenaires sociaux.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Mort d’une fillette à Paea : un ami du...

Cet homme a été mis en examen pour complicité d’homicide involontaire aggravé, complicité de conduite sans permis et complicité de blessures involontaires. Il a...

Crash d’Air Moorea : de lourdes condamnations pour les...

Treize ans après le crash du Twin Otter d’Air Moorea, les principaux responsables de la compagnie ont été condamnés ce matin à de lourdes peines de prison par la cour d’appel de Papeete. Comme devant le tribunal correctionnel, ils ont été reconnus coupables d’homicides involontaires. Une décision accueillie avec satisfaction par les familles des victimes.

Après la Polynésie, le MMA légalisé en métropole

La ministre des Sports en métropole, Roxana Maracineanu, a choisi de déléguer l'organisation de la pratique des arts martiaux mixtes (MMA) à la fédération française de boxe pour légaliser cette discipline en France, a annoncé mardi le ministère dans un communiqué.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X