lundi 8 mars 2021
A VOIR

|

Une journée pour connaître la santé de ses poumons

Publié le

Publié le 03/06/2014 à 8:20 - Mise à jour le 03/06/2014 à 8:20
Lecture 2 minutes

Pour la 5ème année consécutive, l’Apair (Association polynésienne d’aide aux insuffisants respiratoires) organise des journées de lutte contre la BPCO, la broncho-pneumopathie chronique obstructive. Pour la première fois, elle étend ses actions aux îles Sous-le-Vent. Cette maladie chronique est grave et touche environ 4 millions de Français, soit 6 à 8% de la population adulte. Elle est la cinquième cause de mortalité dans le monde. Dans plus de 80 % des cas, le tabac en est la cause. C’est une maladie des poumons et des bronches (broncho-pneumopathie), permanente chronique, au cours de laquelle le diamètre des bronches diminue (obstructive), ce qui provoque des difficultés respiratoires, d’abord à l’effort, puis permanentes et de plus en plus importantes. Laisser aller les choses peut mener au handicap respiratoire. L’essoufflement freine les patients dans leur quotidien. Cette journée va permettre de répondre à ces questions : – Qu’est-ce que la broncho-pneumopathie chronique obstructive ? – A quoi est due la broncho-pneumopathie chronique obstructive ? – Quels sont les premiers signes de BPCO ? – Comment soigne-t-on la BPCO ? Telles sont les questions essentielles auxquelles les professionnels de l‘Apair tenteront de répondre. Vivre essoufflé pour le moindre effort, tousser et cracher tous les matins ne sont pas des signes anodins. Il faut consulter et mesurer son souffle. Un diagnostic précoce de la BPCO permet de prendre en charge la maladie avec pour perspective de réduire le handicap et d’améliorer la qualité de vie du patient. C’est pourquoi les professionnels de l’Apair, 4 infirmiers et 1 pharmacien se mobilisent contre la BPCO par un dépistage gratuit au kiosque du marché de Uturoa à Raiatea, le vendredi 6 juin de 9h30 à 13h30.

infos coronavirus

Premiers cas de covid en Nouvelle-Calédonie

Jusqu'à présent, la Nouvelle-Calédonie et Wallis-et-Futuna figuraient au rang des rares territoires Covid-free de la planète, grâce notamment à des quatorzaines obligatoires dans des...

Premier cas local de Covid-19 à Wallis et Futuna

"Il s'agit d'une personne qui était sortie de quatorzaine il y a plusieurs semaines après un test négatif. Cette personne a consulté...