vendredi 18 octobre 2019
A VOIR

|

Une journée d’intégration au lycée hôtelier de Tahiti

Publié le

Comme chaque année, le lycée hôtelier d'Outumaoro a organisé une journée d’intégration pour ses élèves. Concours de préparation de poisson cru ou encore atelier d’apprentissage au ukulele, l’établissement souhaite fédérer ses élèves.

Publié le 13/09/2019 à 13:00 - Mise à jour le 13/09/2019 à 13:34
Lecture 4 minutes

Comme chaque année, le lycée hôtelier d'Outumaoro a organisé une journée d’intégration pour ses élèves. Concours de préparation de poisson cru ou encore atelier d’apprentissage au ukulele, l’établissement souhaite fédérer ses élèves.

Cette année, les 175 étudiants inscrits en BTS MHR (Management en Hôtellerie Restauration) et en classes de MAN (mise à niveau) ont bénéficié du parrainage d’anciens élèves devenus des professionnels du secteur du tourisme. “On a sollicité des professionnels pour leur demander d’accompagner nos étudiants jusqu’à la fin de leur scolarité. Le but d’un parrain, c’est d’être un référent. Ce sont aussi des modèles pour nos étudiants qui sont des futurs professionnels” nous dit Isabelle Carreau, professeur en économie-gestion au lycée hôtelier.

“Je suis nostalgique. J’ai fait un BTS Hôtellerie-Restauration il y a dix ans maintenant. C’est toujours bien pour nous de pouvoir partager notre expérience et également de pouvoir connaître les nouvelles tendances, les nouveaux profils des étudiants, ce qu’ils aiment, ce qu’ils aimeraient faire… C’est très intéressant pour nous. On n’est pas que là pour transmettre, mais aussi pour connaître les jeunes d’aujourd’hui (…) Le tourisme, c’est la première richesse du Pays : 54 milliards de retombées économiques, on voit arriver de nouvelles compagnies aériennes, de nouveaux projets hôteliers… Les voyants sont au vert. On a dépassé la barre des 200 000 touristes. On a plus de 3 000 entreprises qui sont liées au tourisme. Ce sont des chiffres qui sont très prometteurs” nous explique Hinarere Taputu, chargée de communication de Tahiti Tourisme.

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

“Dans la mesure du possible, on fera en sorte d’être présents pour eux. Pas forcément que lors de leurs recherches de stage, mais également lors d’organisations de soirées pour les accompagner. À tout moment, ils ont notre adresse mail, ils pourront nous envoyer leurs questions. On essaiera du mieux qu’on peut de répondre à leurs besoin et leur donner des conseils. L’important, c’est qu’ils trouver leur vocation. Et si à un moment ils ont un oute, on pourra peut-être leur donner un petit coup de pouce” poursuit-elle.

“Le tourisme, c’est une palette de métiers très vaste. Il n’y a pas que les métiers d’hôtesse de l’air ou dans les agences de voyage. C’est une bonne opportunité pour nous de venir donner des conseils à la prochaine génération, notamment à ceux en BTS Tourisme” ajoute Bryan Lo, chef d’entreprise.

Bryan Lo et Hinarere Taputu (Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Apprentissage de ukulele, confection de couronnes, challenge de cuisine… 10 ateliers ont été mis en place afin de personnes aux jeunes de développer leur cohésion sociale. “On fait une confection de couronne de fleurs aujourd’hui. (…) On a fait des groupes et on s’est mélangés avec les différentes classes qu’il y avait. On passe de bons moments ensemble. C’est une très bonne idée pour pouvoir s’intégrer aux autres classes, car on ne les connait pas de base. On les voit juste de loin dans la cour. Cela permet une cohésion entre nous” nous dit Terava Teto, élève en 2ème année de BTS MHR.

Répartis par groupe, des élèves d’une classe devaient présenter un plat à base d’ananas, de tomates et de poissons. (Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)
En plein cours de ukulele (Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)
Lors de l’atelier de confection de couronnes de fleurs (Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

“C’est une journée pendant laquelle ils collaborent, ils font connaissance. L’objectif, c’est vraiment qu’ils se connaissent et développent un esprit d’équipe de sorte à ce qu’ils soient ensuite prêts à travailler ensemble puisqu’ils vont partager des projets, un certain nombre de travaux tout au long de l’année. (…) C’est une grande journée à la fois festive et à la fois pour fédérer les énergies collectives” précise Isabelle Carreau.

Mais les places en BTS Hôtellerie-Restauration et en BTS tourisme sont limitées et certains jeunes vont jusqu’à s’inscrire trois fois pour pourvoir y entrer. “Je trouve cela regrettable. La demande, elle est là. Mais l’offre en terme de places est assez restreinte. Peut-être qu’il faudrait développer de nouvelles opportunités, de nouvelles classes pour accueillir plus d’étudiants parce que le tourisme est en constante augmentation. On a besoin de former notre jeunesse” confie Hinarere.

Cette année, le taux de réussite en BTS Tourisme avoisinait les 100%.

Dossier de la semaine : les Evasan, pour qui ? Quand ? Comment ?

De par son éclatement géographique, la Polynésie se confronte à des difficultés lors de certaines évacuations sanitaires inter-îles. Comment une Evasan est-elle déclenchée ? Qui le décide ? Quels sont les moyens à disposition ? Éléments de réponds dans notre dossier de la semaine.

La filière crevette veut faire décoller sa production

Dans le cadre de la fête de la science, l'Ifremer organise sa journée porte ouverte samedi à Vairao de 8h30 à 15 heures. Maintenant que l'institut a cédé ses droits sur la souche de la crevette bleue au pays, la filière en plein développement, ambitionne de doubler, voire de tripler sa production, face à une demande en hausse.

Quelles actions pour prévenir l’illettrisme en Polynésie ?

Facteur de décrochage scolaire, l’illettrisme fait l’objet d’une attention particulière des pouvoirs publics. Boîte à livre, ateliers lectures, ou remise à niveau : quelles actions sont déployées pour prévenir ce handicap ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires

Nucléaire : “Il faut que tous nos enfants connaissent...

Sept mois après la disparition de Roland Oldham, Moruroa e Tatou a un nouveau président. Hirohiti Tefaarere a tenu jeudi matin sa première réunion de travail avec les membres de son bureau. Aujourd’hui retraité de l’assemblée, Hirohiti Tefaarere est bien connu pour avoir milité aux côtés des partis indépendantistes tels que le Here Ai’a, Te Nunaa ia Ora, Ea Api avec John Teariki et enfin le Ia Mana te Nunaa. Il a aussi présidé plusieurs clubs sportifs. Cet ancien syndicaliste a été à l’origine des principales réformes sociales du pays. Membre fondateur de Moruroa e Tatou, Hirohiti Tefaarere a créé en 1988 le comité pour la paix Te Rai Hau et en 1987 la Ligue des droits de l’Homme et du citoyen. Son prochain combat : l’enseignement de l’histoire du nucléaire à l’école et faire reconnaître le 2 juillet comme jour férié.

Kassav’ au fenua pour son 40ème anniversaire

C'est la deuxième fois que Kassav' vient au fenua, et cette fois, c'est pour son 40ème anniversaire ! Ils joueront ce soir à To'ata. Jacob Desvarieux, le chanteur du groupe de zouk, était notre invité :

Surf : le Français Jérémy Flores qualifié pour les...

https://www.facebook.com/FFsurf/videos/2504543452957295/ L'aventure s'est terminée pour notre Spartan Michel Bourez et le Français Jérémy Flores, compagnon de la Tahitienne...

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X