dimanche 29 novembre 2020
A VOIR

|

Une formation pour cadres Scouts à Punaauia

Publié le

Au lycée saint Joseph d’Outumaoro à présent, un camp scout à élu domicile pour une semaine. Et ce ne sont pas des jeunes, mais des adultes qui se forment pour devenir cadres Scouts. L'objectif est d'apprendre à gérer une équipe et surtout, transmettre des valeurs éducatives.

Publié le 07/11/2019 à 16:02 - Mise à jour le 08/11/2019 à 15:41
Lecture 2 minutes

Au lycée saint Joseph d’Outumaoro à présent, un camp scout à élu domicile pour une semaine. Et ce ne sont pas des jeunes, mais des adultes qui se forment pour devenir cadres Scouts. L'objectif est d'apprendre à gérer une équipe et surtout, transmettre des valeurs éducatives.

Gérer une équipe et construire des projets pédagogiques, voilà les deux objectifs les plus importants de cette formation. Une formation pour devenir directeur d’accueil collectif de mineurs (ACM). Elle nécessite l’obtention du BAFD, le brevet d’aptitudes aux fonctions de directeur. Ce matin, la mission des stagiaires était de travailler en groupe sur la mise en place d’un camp accompagné : « On est en mise en situation. On a des thèmes. L’équipe doit dire comment elle va mettre en place le groupe, quelles sont les ressources dont elle dispose, où aller les chercher, quelle méthode on va appliquer pour mettre ces camps en pratique de manière à pouvoir encadrer les jeunes dans une situation et dans des sites bien déterminés… C’est pour que tout se passe dans les meilleures conditions pour l’organisation du camp » explique Pascal Luciani, stagiaire en formation.

« Je pense que pour être un bon cadre Scout, la formation est importante, et il faut avoir une bonne écoute, active et bienveillante, avoir des capacités de travail en équipe, et des capacités d’auto-analyse et d’auto-évaluation. (…) Cela fait trois ans que j’attends cette formation. C’est pour améliorer ma pratique et proposer un scoutisme de qualité aux enfants » nous dit Véronique Lardillier, stagiaire en formation. (Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

En Polynésie, 150 membres composent l’association des scouts et guides. Si les directeurs d’ACM ne manquent pas, ils sont peu nombreux à occuper la fonction de façon permanente. Ils souhaiteraient donc développer le mouvement qui se veut avant tout éducatif. « On essaie d’ouvrir de nouveaux groupes pour la rentrée prochaine, de proposer le scoutisme à des jeunes qui viennent d’autres horizons que ce soit des jeunes de quartiers ou des non-scouts. On essaie vraiment de faire en sorte de prendre plus d’ampleur sur le territoire et d’être plus présent dans le dispositif de la jeunesse. (…) Ouvrir dans les îles, cela parait compliqué, mais ce n’est pas impossible. (…) On veut donner la chance à un maximum d’enfants de vivre le scoutisme pour grandir et s’épanouir » déclare François Quiquet, formateur et membre de l’association des scouts et guides de Polynésie.

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Le respect, la solidarité ou encore l’entraide font partie des nombreuses valeurs du scoutisme, mais également la vie en collectivité et dans la nature. Les stagiaires vivent ensemble durant toute la durée de la formation afin de développer l’entraide et le vivre ensemble. « L’idée de ce stage, c’est d’apprendre à vivre en équipe, à déléguer correctement, à transmettre des valeurs, principalement celles du scoutisme. L’objectif final, c’est d’être capable de gérer une équipe et de construire un projet pédagogique » nous dit Pierre Bonnemain, directeur de la formation, responsable national de la formation des scouts et guides de France.

Au total, 13 participants sont formés durant neuf jours par deux formateurs venus de métropole.

infos coronavirus