jeudi 22 octobre 2020
A VOIR

|

Une formation inédite pour des sapeurs-pompiers du fenua

Publié le

C’est une première en Polynésie : des sapeurs-pompiers bénéficient de la formation "chef de groupe", pour devenir des futurs cadres. Elle est dispensée par deux officiers formateurs venus de métropole et elle permettra de combler le manque de cadres dans les casernes du fenua.

Publié le 16/09/2019 à 13:59 - Mise à jour le 16/09/2019 à 15:38
Lecture 2 minutes

C’est une première en Polynésie : des sapeurs-pompiers bénéficient de la formation "chef de groupe", pour devenir des futurs cadres. Elle est dispensée par deux officiers formateurs venus de métropole et elle permettra de combler le manque de cadres dans les casernes du fenua.

Jusqu’au 20 septembre, 11 sapeurs-pompiers en devenir participent à un stage organisé par le centre de gestion et de formation (CGF). Ils sont issus des casernes de Pirae, Papeete, Punaauia, Paea, Papara, Taiarapu est, Moorea-Maiao et Taputapuatea. Leur mission : apprendre à devenir « chef de groupe ».

« Pour nous, c’est une formation d’avancement à la fonction et au grade. (…) Toutes les formations qu’on a faites avant, c’était pour certaines caractéristiques d’engins ou pour monter en compétence. Et là, on va être amené à superviser et à gérer opérationnellement sur des opérations sapeurs-pompiers jusqu’à 4 véhicules soit une trentaine de personnes. On peut monter en compétence dans sa gestion. On est sur une formation qui est d’un degré d’officier et qui nous permet d’évoluer dans notre carrière soit en tant que pompier professionnel soit en tant que pompier volontaire. On est vraiment sur de la stratégie opérationnelle, sur du commandement » explique l’adjudant Mathieu Durel, de la caserne de Paea.

Mathieu Durel, stagiaire en formation. (Crédit photo : Tahiti Nui télévision)

Après avoir validé leurs premières unités de valeurs par une formation à distance, l’heure était à la mise en situation réelle (de feu d’habitation, de secours routier etc.) ce lundi matin. Le chef de groupe doit gérer le fonctionnement et le raisonnement stratégique de l’intervention face à un sinistre. Une formation dispensée par deux officiers formateurs de l’École nationale supérieure des officiers sapeurs-pompiers (ENSOSP).

« L’importance de cette formation, c’est de pouvoir distiller l’enseignement et les connaissances aux futurs chefs de groupe, selon tous les protocoles d’intervention et de la mise en place des secours. Le chef de groupe devient l’organisateur de l’intervention face au sinistre qui s’est développé. Ils vont apprendre à commander leurs hommes sur le terrain » déclare le lieutenant Jean-Pierre Desprez, formateur permanent de l’ENSOSP.

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

C’est la première fois qu’une formation de ce genre se déroule au fenua. L’objectif est aussi de combler le manque d’encadrants dans les casernes de Polynésie précise Richard Haupuni, chef de corps des sapeurs-pompiers de Mahina.

Pour valider leur diplôme, les participants devront ensuite passer avec succès les deux semaines de formation programmées en novembre en métropole, sur le site de Vitrolles, unique en Europe.

infos coronavirus

Les programmes des vols internationaux d’octobre 2020 à mars 2021

Les compagnies aériennes internationales desservant la Polynésie française ont déposé, pour approbation, leurs programmes de vols pour la saison IATA Hiver 2020-2021, courant du 25 octobre 2020 au 27 mars 2021. Ces programmes de vols s’inscrivent dans le contexte de la pandémie mondiale de la Covid-19.

Covid-19 : quels protocoles sanitaires pour les infirmiers libéraux à Raiatea ?

Plusieurs corps de métiers sont directement exposés à la Covid-19. Parmi eux, les infirmiers libéraux. À Raiatea, ils sont cinq à exercer cette profession. Depuis le mois de mars, leurs visites à domicile sont soumises à un protocole très rigoureux, afin de les protéger, ainsi que leurs patients.