dimanche 5 juillet 2020
A VOIR

|

Une enquête sur la santé de la population est lancée

Publié le

Quel est l’état de santé des Polynésiens ? C’est ce que tente de déterminer l'enquête que mène actuellement l’Institut Louis Malardé aux quatre coins du fenua. Plus de 4000 individus, âgés de 18 à 69 ans et tirés au sort, font l’objet de ces recherches. Ils répondent au questionnaire et participent aux différents tests prévus.

Publié le 17/11/2019 à 14:53 - Mise à jour le 18/11/2019 à 8:52
Lecture 2 minutes

Quel est l’état de santé des Polynésiens ? C’est ce que tente de déterminer l'enquête que mène actuellement l’Institut Louis Malardé aux quatre coins du fenua. Plus de 4000 individus, âgés de 18 à 69 ans et tirés au sort, font l’objet de ces recherches. Ils répondent au questionnaire et participent aux différents tests prévus.

Pendant 6 mois, Arthur Seguret, comme cinq autres infirmiers recrutés pour cette enquête sur les maladies non transmissibles, sillonnera les quartiers de Polynésie à la rencontre des 4140 participants.

L’entretien se fait en deux temps. D’abord un questionnaire sur les habitudes de vie de l’individu, son alimentation, ses activités journalières ou encore ses antécédents médicaux. Puis la réalisation des mesures tels que la taille, le poids, la tension artérielle ainsi qu’un prélèvement sanguin.

« On va faire un questionnaire qui va durer un petit peu moins d’une heure en général, ça dépend un peu des réponses des participants, explique Arthur. Ensuite on prendra les paramètres biométriques. Un bilan sanguin sera fait le lendemain matin, ajeun, ainsi qu’une glycémie capillaire qui permet le dépistage du diabète, et donc qui permet ensuite de voir leur état de santé général. »

Cette enquête est anonyme. Et le participant peut la refuser à tout moment.

(crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Ces données sont précieuses. Elles permettent de voir l’évolution de l’état de santé de la population. Pour le Pays, c’est un moyen de cibler les actions de prévention et de prise en charge des malades.

« Cette enquête a pour but de faire une photographie de l’état de santé des Polynésiens à l’heure actuelle, sur les maladies non transmissibles, que sont le diabète, l’obésité, les maladies cardiovasculaires, l’hypertension et le cholestérol, précise l’infirmier. C’est un enjeu mondial, on considère que c’est 70% des décès dans le monde, 7 personnes sur 10 en meurent dans le monde. Donc c’est évidemment les maladies qu’on essaie le plus d’éradiquer aujourd’hui… »

Ces relevés seront enregistrés dans une base de données et seront comparés aux résultats des autres pays, y compris ceux de la région Pacifique. Les premières conclusions devraient tomber fin 2020. La dernière enquête a été réalisée en 2010 en Polynésie.

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV