dimanche 31 mai 2020
A VOIR

|

Une cellule d’écoute et de soutien pour les demandeurs d’emploi au Sefi

Publié le

Un dispositif d’accompagnement gratuit à destination des demandeurs d’emploi est en place depuis juin 2019 au Service de l’Emploi, de la Formation et de l’Insertion professionnelle (Sefi). Il permet une écoute et un soutien par le biais de conseillers et de psychologues. Objectif : débloquer les freins sociaux qui peuvent parfois amener un demandeur d’emploi à cesser de rechercher un travail.

Publié le 09/03/2020 à 11:23 - Mise à jour le 10/03/2020 à 9:47
Lecture 2 minutes

Un dispositif d’accompagnement gratuit à destination des demandeurs d’emploi est en place depuis juin 2019 au Service de l’Emploi, de la Formation et de l’Insertion professionnelle (Sefi). Il permet une écoute et un soutien par le biais de conseillers et de psychologues. Objectif : débloquer les freins sociaux qui peuvent parfois amener un demandeur d’emploi à cesser de rechercher un travail.

Depuis quelques semaines, chaque jeudi, Marie* vient se confier à une psychologue dans les locaux du Sefi. Elle est sur le point d’achever une formation de remise à niveau, mais ses problèmes personnels ont bien failli la faire renoncer à ses projets : « J’étais avec quelqu’un qui m’enfermait tout le temps à la maison. Je ne pouvais presque rien faire. Je ne pouvais même pas sortir. Je ne pouvais pas m’habiller comme je voulais. Et maintenant qu’il y a cette cellule d’écoute et de soutien, je me sens libérée. (…) Tout a changé, je suis plus ouverte aux gens et j’aime ça ».

Marie va prochainement intégrer le centre de formation pour adultes afin de devenir auxiliaire de vie.

Et pour aider les demandeurs d’emploi comme elle, trois psychologues se relaient désormais pour être à l’écoute et accompagner. Un dispositif mis en place en juin dernier. Près de 70 personnes en ont déjà bénéficié. « Certains demandeurs d’emploi qui, par exemple, vont être en formation ou en situation de recherche, vont en quelque sorte perdre de la motivation ou même parfois être en vrai décrochage et décalage par rapport à leur démarche à cause d’une difficulté ou d’une problématique d’ordre familial et personnel. Donc nous, on intervient à ce moment-là, pour les aider à traverser cette phase, de manière à ce qu’ils retrouvent leur motivation et leurs perspectives d’avenir » explique Nathalie Colin-Fagotin, psychologue.

Les séances d’écoute viennent donc s’ajouter au service conseil en place au Sefi, apportant désormais un accompagnement complet. « Cela fait partie d’un accompagnement global du Sefi, donc le social intervient aussi dedans. C’est une prestation gratuite en faveur de tous ces demandeurs d’emploi » précise Tinihau Tavae, conseiller au pôle formation du Sefi. Le dispositif s’adresse à tous les demandeurs d’emploi inscrits au Sefi. Il suffit qu’ils en fassent eux-même la demande.

*prénom modifié

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Street shop : les peines allégées en appel

L'année dernière, les 3 prévenus avaient été relaxés pour l’offre et la détention de graines, la réglementation à l'époque des faits ne...

Outre-mer : un plan de 119,3 milliards de Fcfp...

Le ministère des Outre-mer et l'Agence française de développement (AFD) ont signé lundi un plan doté d'un milliard d'euros (environ 119,3 milliards de Fcfp) pour accompagner les collectivités locales et les entreprises ultramarines dans la crise sanitaire et économique liée au coronavirus

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV