vendredi 14 mai 2021
A VOIR

|

Une attaque terroriste simulée sur l’Aranui 5

Publié le

Publié le 25/09/2017 à 15:32 - Mise à jour le 25/09/2017 à 15:32
Lecture 2 minutes

Attaque terroriste ce mardi matin à bord du navire Aranui 5. Une vingtaine de passagers ont été pris en otage par cinq terroristes lourdement armés. Des engins explosifs ont été retrouvés à bord du navire dont deux entravés aux otages.

Il s’agissait bien sûr d’un exercice d’instruction au contre-terrorisme maritime, le premier de cette ampleur. Cette mise en situation s’est déroulée dans le cadre de la formation spécifique en intervention spécialisée des personnels de l’Antenne du Groupe d’Intervention de la Gendarmerie Nationale (AGIGN) de Polynésie française.

Objectif : maintenir les acquis des personnels de l’AGIGN de Papeete en matière de contre terrorisme maritime et coordonner l’action de différentes unités militaires et civiles engagées.

L’opération a mobilisé une cinquantaine de militaires et plusieurs unités de la gendarmerie telles que le peloton de surveillance et d’intervention (PSIG), l’équipe cynophile avec deux maîtres-chiens, la brigade nautique et le détachement de surveillance et d’intervention (DSI) composé de militaires de l’escadron de gendarmerie mobile d’Aurillac détaché pour emplois à Papara et Taravao.

Une équipe NEDEX (Neutralisation, Enlèvement et Destructions des Engins Explosifs), des secouristes, le SAMU, quelques employés du navire ARANUI 5 ainsi qu’une vingtaine d’élèves du Centre des Métiers de la Mer, qui ont joué le rôle d’otages pour l’occasion, ont également participé à l’exercice.
 

Rédaction web avec communiqué

infos coronavirus