vendredi 5 mars 2021
A VOIR

|

Un va’a sur roues pour se perfectionner

Publié le

Publié le 03/06/2016 à 9:04 - Mise à jour le 03/06/2016 à 9:04
Lecture 2 minutes

Le sport c’est toute sa vie. C’est un peu comme ça que l’on peut résumer Roberto Cowan. Champion en cyclisme sur route à 14 ans seulement, ce sportif addict a enchainé les disciplines. Du cyclisme, il a fait du va’a, de la moto, du bodybuilding et se consacre entièrement à cette discipline en créant sa propre salle de musculation.
 
De la bouteille, Roberto en a. Cette expérience il souhaite la partager au maximum avec les plus jeunes. Dès 4 heures du matin, il reçoit les rameurs de EDT à sa salle de musculation. Son temps, il ne le compte pas. Son savoir, il essaie à tout prix de le partager. Il y a un mois environ, il fabrique un va’a sur roues. Concrètement, c’est le devant d’un va’a, coupé au tiers environ, et fixé sur un longboard. Cette création sert d’outil pédagogique. « En fait, c’est destiné aux personnes qui savent déjà ramer. Le but c’est de perfectionner ses gestes. Comme ça, on peut se regarder ramer dans une glace et rectifier sa posture », a expliqué Roberto.
 
Drôle d’idée de créer un va’a sur roues. Mais Roberto mise tout sur le perfectionnement. « Sur l’eau, on ne peut pas se regarder, on ne voit pas ses défauts, c’est difficile de se corriger, alors que là, on se regarde dans le miroir et rectifie sa posture », précise-t-il.
 
Ce prototype a été essayé pour la première fois ce jeudi, par Steeve Teihotaata et quelques rameurs. « Une séance fun », a déclaré Roberto sur sa page Facebook. C’est avec une vieille pirogue que Roberto a fabriqué ce  prototype. À terme, il souhaite en créer d’autres organiser une course de va’a sur roues. Roberto Cowan ne craint pas que son idée soit reprise, au contraire il dit que si une personne peut améliorer son idée, cela ne le dérangerait pas.
 

Rédaction Web 

infos coronavirus

La quarantaine passe à 10 jours pour les arrivants en Polynésie

"De manière générale, face au virus ou un de ses variants, la majorité des contaminations à la covid-19 sont constatées entre le quatrième et le huitième jour", explique le conseil des ministres dans son compte-rendu