jeudi 4 mars 2021
A VOIR

|

Un repas pour cinquante sans-abri de Papeete

Publié le

Ce 25 décembre et aussi synonyme de solidarité. Il y a quelques jours, Isabelle Besse a décidé de fédérer un groupe pour pouvoir distribuer des repas aux personnes sans abris de Papeete. Un appel très vite entendu et qui a permis la préparation d’une cinquantaine de plats mais surtout de réchauffer le cœur des plus démunis en ce jour de Noël.

Publié le 25/12/2019 à 18:15 - Mise à jour le 26/12/2019 à 15:03
Lecture 2 minutes

Ce 25 décembre et aussi synonyme de solidarité. Il y a quelques jours, Isabelle Besse a décidé de fédérer un groupe pour pouvoir distribuer des repas aux personnes sans abris de Papeete. Un appel très vite entendu et qui a permis la préparation d’une cinquantaine de plats mais surtout de réchauffer le cœur des plus démunis en ce jour de Noël.

Pour ce déjeuner de Noël, aux alentours de la Cathédrale de Papeete, un groupe de personne a décidé de se mobiliser pour offrir un repas aux personnes sans-abris. Du riz, du poulet ou encore un ma’a tahiti sans oublier un dessert et de l’eau pour s’hydrater, une démarche solidaire lancée il y a quelques jours à peine. Un geste important pour Guillaume Capfer: « On a la chance chez nous de n’avoir besoin de rien. Tous les jours, on voit ces gens autour de la cathédrale et de pouvoir leur donner un peu de ce qu’on a, ça ne demande pas grand chose, mais ça les rend tout aussi heureux que n’importe qui d’autre« .

C’est Isabelle Besse qui est à l’initiative de  cette action de solidarité. Comme sa mère et ses filles l’ont fait l’an dernier en Espagne, elle a voulu donner un peu d’amour à ceux qui n’ont pas de toit. Un élan de générosité rapidement entendu ! Au total, cinquante plats ont été préparé et offerts aux SDF.

Une démarche individuelle qui a heureusement surpris les sans-abris pour qui ce moment est surtout synonyme d’un peu de chaleur. C’est rare que les gens viennent nous voir à Noël, disent les SDF pour qui cette solidarité représente beaucoup: « ce n’est pas tout le monde qui pense aux personnes défavorisées… mais, ils commencent à prendre conscience qu’on a besoin de leur aide« .

Tendre la main aux plus démunis, une action qu’Isabelle et son groupe comptent bien reproduire à chaque période de Noël.

infos coronavirus

La quarantaine passe à 10 jours pour les arrivants en Polynésie

"De manière générale, face au virus ou un de ses variants, la majorité des contaminations à la covid-19 sont constatées entre le quatrième et le huitième jour", explique le conseil des ministres dans son compte-rendu