mardi 7 décembre 2021
A VOIR

|

Un projet de réglementation pour la valorisation des plantes aromatiques, médicinales et cosmétiques de Polynésie

Publié le

Ce vendredi avait lieu le séminaire de travail pour un projet de cadre juridique de valorisation des plantes médicinales, aromatiques et cosmétiques.

Publié le 05/11/2021 à 14:40 - Mise à jour le 05/11/2021 à 14:40
Lecture 2 minutes

Ce vendredi avait lieu le séminaire de travail pour un projet de cadre juridique de valorisation des plantes médicinales, aromatiques et cosmétiques.

Suite au colloque international des plantes aromatiques et médicinales (CIPAM) organisé en novembre 2018 en Polynésie française, le ministère en charge de l’agriculture avec l’appui de ses services techniques, a passé commande d’une étude auprès de Maître Isabelle Robard, avocate spécialisée, en vue d’adapter la réglementation polynésienne dans le but de développer la production et la commercialisation des plantes à usage aromatique, médicinal et cosmétique.

L’étude est aujourd’hui arrivée à terme et plusieurs réformes réglementaires ont été proposées (création d’une commission Plantes et Pharmacopées de Polynésie française, définir un statut de paysan-herboriste, établir une liste de tradipraticiens agrées). Afin d’échanger sur ces propositions de règlementation et apprécier la suite qui pourrait y être donnée, la Vice-présidence, appuyée par la Direction de l’agriculture, organisait un séminaire ce 5 novembre de 8 heures 30 à 15 heures 30 au lycée hôtelier de Punaauia réunissant tous les acteurs concernés : administrations, professionnels de santé, tradipraticiens, scientifiques, associations, agriculteurs et entrepreneurs.

infos coronavirus