samedi 12 juin 2021
A VOIR

|

Un programme d’initiation aux métiers de la mer pour des jeunes en difficulté

Publié le

Six mineurs suivis par la protection judiciaire de la jeunesse (PJJ) ont bénéficié d’un programme de rupture et d’initiation aux métiers de la mer, au travers d'un voyage de dix jours à travers les îles de Makatea ou encore Tetiaroa. L’’objectif du dispositif : offrir à ces jeunes un cadre propice à leur insertion sociale et professionnelle.

Publié le 24/12/2019 à 10:42 - Mise à jour le 23/12/2019 à 14:17
Lecture 2 minutes

Six mineurs suivis par la protection judiciaire de la jeunesse (PJJ) ont bénéficié d’un programme de rupture et d’initiation aux métiers de la mer, au travers d'un voyage de dix jours à travers les îles de Makatea ou encore Tetiaroa. L’’objectif du dispositif : offrir à ces jeunes un cadre propice à leur insertion sociale et professionnelle.

Accompagnés de deux éducateurs de la protection judiciaire de la jeunesse, six adolescents ont embarqué pour la première fois sur un catamaran. L’occasion également pour ces jeunes de découvrir de nouvelles choses comme la navigation ou encore la pêche.

« Cela nous fait plaisir, car on a l’habitude de recevoir des touristes en général, et non des jeunes délinquants -mais qui sont suivis par la PJJ. Proposer aux jeunes une aventure de bateau, dans les Tuamotu, être ensemble, faire des activités dans les îles… c’est un peu les aider à voir autre chose que les difficultés qu’ils ont eues dans leur vie auparavant (…) C’est la solidarité, la communauté, le travail en équipe, pour arriver à un objectif commun, leur montrer qu’on peut faire de belles choses ensemble » explique Bruce Andrieux, président de Poe Charter Tahiti.

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

« À Makatea, les jeunes vont faire de l’escalade par exemple, ils vont faire la chasse aux kaveu, voir comment les gens vivent dans cette île isolée etc. On va aussi les emmener au chantier naval à Apataki, qui est le seul chantier naval des Tuamotu, et ils vont participer à quelques petits travaux sur les bateaux » précise-t-il. Une initiation au métier de skipper était également au programme de ce voyage de dix jours : « on va leur montrer toutes les manœuvres sur un bateau, ils vont faire des quarts de nuit à deux, envoyer les voiles, voir comment on met l’encre… Et ils vont préparer à manger tous ensemble, faire les tâches ménagères ».

Le service de la PJJ propose ce dispositif depuis 2018. L’objectif : que ces jeunes rompent avec les difficultés qu’ils peuvent rencontrer chez eux, comme la violence ou encore la consommation de stupéfiants. Plus qu’un programme d’insertion, ce périple aura surtout été l’occasion de tisser des liens forts entre tous les membres de l’équipe. Et pour certains, cette expérience sonne comme un nouveau départ.

infos coronavirus