jeudi 22 octobre 2020
A VOIR

|

Un premier plateau de secours en cas d’alerte tsunami à Tiarei

Publié le

Le premier plateau de secours en cas d’alerte tsunami de la commune de Tiarei est en construction à Tiarei. Le site perché à plus de 10 mètres d’altitude pourra accueillir plus de 700 personnes. Coût total du projet : 40 millions de Fcfp co-financés par l’État et le pays.

Publié le 26/09/2019 à 19:00 - Mise à jour le 26/09/2019 à 18:10
Lecture 2 minutes

Le premier plateau de secours en cas d’alerte tsunami de la commune de Tiarei est en construction à Tiarei. Le site perché à plus de 10 mètres d’altitude pourra accueillir plus de 700 personnes. Coût total du projet : 40 millions de Fcfp co-financés par l’État et le pays.

« C’est avec émotion que je viens aujourd’hui, car comme vous le savez, je suis appelée à quitter le territoire dans les prochaines heures » confie Raymond Yeddou, chef des subdivisions des îles du Vent et des îles Sous-le-Vent. Et c’est au-dessus de l’école primaire Moenoa Tevaihopu de Tiarei que l’administrateur des îles du Vent fait sa dernière visite de terrain.

Installés à plus de 10 mètres de haut, deux plateaux de secours sur une surface de 1 400 mètres carrés sont en cours de terrassement. Une démarche de prévention, engagé par l’État, le Pays et la commune, qui est la plus exposée aux risques naturels de Tahiti.

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

« Ici, on a une capacité d’accueil qui est de 500 personnes. Elle est située juste à côté d’une école, avec des enfants qui ont une capacité pour se déplacer beaucoup plus limitée. Donc la priorité pour nous, c’était de mettre à l’abri les enfants et les personnes âgées, et de mettre la plateforme au meilleur endroit par rapport aux risques qui peuvent se produire. On a d’autres communes qui se sont engagées dans la même démarche. Aujourd’hui, elles sont toutes informées et elles savent qu’elles doivent se mettre aux normes. Le mouvement est engagé, et naturellement, nous, on continuera à l’accompagner » explique Raymond Yeddou, représentant le Haut-commissaire de la République.

Après ce chantier, des opérations de sensibilisation et d’exercices tsunami devraient se mettre en place. Hitiaa o te ra compte plus de 10 000 habitants. Pour le moment, seulement cinq plateaux sont déjà prêts à accueillir la population, mais la commune cherche d’autres points de chutes auprès des propriétaires terriens. « Il y a trois plateaux en ce moment sur Tiarei » nous dit Dauphin Domingo, maire de Hitiaa o te ra.

À Moenoa, les travaux ont démarré depuis le mois de juillet et devraient se terminer avant la fin de l’année.

infos coronavirus

Les programmes des vols internationaux d’octobre 2020 à mars 2021

Les compagnies aériennes internationales desservant la Polynésie française ont déposé, pour approbation, leurs programmes de vols pour la saison IATA Hiver 2020-2021, courant du 25 octobre 2020 au 27 mars 2021. Ces programmes de vols s’inscrivent dans le contexte de la pandémie mondiale de la Covid-19.

Covid-19 : quels protocoles sanitaires pour les infirmiers libéraux à Raiatea ?

Plusieurs corps de métiers sont directement exposés à la Covid-19. Parmi eux, les infirmiers libéraux. À Raiatea, ils sont cinq à exercer cette profession. Depuis le mois de mars, leurs visites à domicile sont soumises à un protocole très rigoureux, afin de les protéger, ainsi que leurs patients.