lundi 6 juillet 2020
A VOIR

|

Un premier plateau de secours en cas d’alerte tsunami à Tiarei

Publié le

Le premier plateau de secours en cas d’alerte tsunami de la commune de Tiarei est en construction à Tiarei. Le site perché à plus de 10 mètres d’altitude pourra accueillir plus de 700 personnes. Coût total du projet : 40 millions de Fcfp co-financés par l’État et le pays.

Publié le 26/09/2019 à 19:00 - Mise à jour le 26/09/2019 à 18:10
Lecture 2 minutes

Le premier plateau de secours en cas d’alerte tsunami de la commune de Tiarei est en construction à Tiarei. Le site perché à plus de 10 mètres d’altitude pourra accueillir plus de 700 personnes. Coût total du projet : 40 millions de Fcfp co-financés par l’État et le pays.

« C’est avec émotion que je viens aujourd’hui, car comme vous le savez, je suis appelée à quitter le territoire dans les prochaines heures » confie Raymond Yeddou, chef des subdivisions des îles du Vent et des îles Sous-le-Vent. Et c’est au-dessus de l’école primaire Moenoa Tevaihopu de Tiarei que l’administrateur des îles du Vent fait sa dernière visite de terrain.

Installés à plus de 10 mètres de haut, deux plateaux de secours sur une surface de 1 400 mètres carrés sont en cours de terrassement. Une démarche de prévention, engagé par l’État, le Pays et la commune, qui est la plus exposée aux risques naturels de Tahiti.

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

« Ici, on a une capacité d’accueil qui est de 500 personnes. Elle est située juste à côté d’une école, avec des enfants qui ont une capacité pour se déplacer beaucoup plus limitée. Donc la priorité pour nous, c’était de mettre à l’abri les enfants et les personnes âgées, et de mettre la plateforme au meilleur endroit par rapport aux risques qui peuvent se produire. On a d’autres communes qui se sont engagées dans la même démarche. Aujourd’hui, elles sont toutes informées et elles savent qu’elles doivent se mettre aux normes. Le mouvement est engagé, et naturellement, nous, on continuera à l’accompagner » explique Raymond Yeddou, représentant le Haut-commissaire de la République.

Après ce chantier, des opérations de sensibilisation et d’exercices tsunami devraient se mettre en place. Hitiaa o te ra compte plus de 10 000 habitants. Pour le moment, seulement cinq plateaux sont déjà prêts à accueillir la population, mais la commune cherche d’autres points de chutes auprès des propriétaires terriens. « Il y a trois plateaux en ce moment sur Tiarei » nous dit Dauphin Domingo, maire de Hitiaa o te ra.

À Moenoa, les travaux ont démarré depuis le mois de juillet et devraient se terminer avant la fin de l’année.

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

RSMA-Pf : 849 jeunes ont été formés en 2019

Le conseil de perfectionnement du RSMA-Pf s’est réuni mardi sous la co-présidence du haut-commissaire Dominique Sorain et de la ministre de l'Education Christelle...

Une fresque géante au lycée professionnel d’Uturoa

Après plusieurs mois de confinement, les élèves de trois classes du lycée professionnel d’Uturoa ont réussi en un temps record la réalisation d’une fresque murale. Une œuvre géante qui s’appuie sur la "cohésion sociale", et qui a été inaugurée en présence des autorités de l’île.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV