jeudi 4 mars 2021
A VOIR

|

Un plan cancer pour le fenua

Publié le

Publié le 06/03/2014 à 9:48 - Mise à jour le 06/03/2014 à 9:48
Lecture 2 minutes

Hier jeudi la ministre de la Santé, Béatrice Chansin, s’est entretenue à Paris, avec la présidente de l’Institut national du cancer (INCA), Agnès Buzyn. Les discussions, qui font suite à une première rencontre en juillet dernier, ont porté sur l’accompagnement de l’établissement dans le cadre de la mise en œuvre, en Polynésie française, d’un Plan cancer adapté aux spécificités du territoire. « Agnès BUZYN m’a confirmé ce matin l’accompagnement de l’INCA et je me félicite que la Polynésie française n’ait pas été oubliée dans la politique nationale de lutte contre le cancer, conformément aux engagements pris par le président de la République le mois dernier », s’est réjoui la ministre au sortir de la réunion. Dans son discours de présentation du Plan cancer 2014-2019, le 4 février lors des rencontres de l’INCA, François Hollande avait en effet déclaré : « les essais cliniques concernent aujourd’hui 25000 patients et en les doublant, ils pourront concerner tous les cancers et notamment les 1700 cancers pédiatriques et toutes les régions, notamment celles aujourd’hui les moins concernées, et je pense à l’outre-mer ».
Trois axes de travail ont d’ores et déjà été définis dans le cadre du partenariat entre le Pays et l’INCA. Le premier a trait à la prévention, avec la mise en place rapide d’une campagne de communication pour le dépistage, en particulier du cancer colorectal et du cancer de l’utérus. L’institut accompagnera par ailleurs le Pays, dans l’élaboration d’un plan cancer adapté au territoire, et dans la mise en œuvre des dispositifs, actions et projets définis dans le cadre de ce programme.Enfin, le troisième volet concerne la tenue du registre du cancer en Polynésie française, que la ministre polynésienne souhaite exhaustif.
D’autre part, Agnès Buzyn a indiqué à Béatrice Chansin qu’elle étudiait la manière dont l’INCA pourrait financer des actions de lutte contre le cancer en Polynésie française.La présidente de l’institut et la ministre de la Santé ont convenu d’organiser une réunion annuelle de suivi des travaux engagés dans le cadre de ce partenariat.

infos coronavirus

La quarantaine passe à 10 jours pour les arrivants en Polynésie

"De manière générale, face au virus ou un de ses variants, la majorité des contaminations à la covid-19 sont constatées entre le quatrième et le huitième jour", explique le conseil des ministres dans son compte-rendu