dimanche 5 avril 2020
A VOIR

|

Un pétrel de Tahiti observé au-dessus de l’Atlantique

Publié le

Publié le 30/08/2018 à 12:02 - Mise à jour le 30/08/2018 à 12:02
Lecture 2 minutes

C’est une observation assez rare : un pétrel de Tahiti a été observé en Caroline du Nord, aux Etats-Unis, au début du mois de mai, comme le rapporte le site Audubon News il y a peu.

Le pétrel de Tahiti se rencontre plus souvent dans le Pacifique et se reproduit dans les îles hautes du sud-ouest. Selon les spécialistes, il semble migrer vers le nord-est pendant la saison de non-reproduction.

Au cours de ces dernières années, le pétrel de Tahiti a été régulièrement observé en Amérique centrale : Costa Rica, Guatemala et Mexique et même dans l’océan Indien. Jamais en Atlantique, jusqu’à ce jour de mai 2018. Le vice-président de Manu-SOP, Philippe Raust, précise : « C’est une observation très rare, mais cela ne veut pas dire qu’il n’y en a pas d’autres. »

Les pétrels naissent à terre mais ce sont des oiseaux qui peuvent rester plusieurs années en mer. Le vice-président ajoute : « Quand ils sont jeunes, ils ont le temps de faire plusieurs fois le tour du monde… » Est-ce un jeune pétrel qui a été vu en Caroline du Nord ? Difficile de le savoir.

L’auteur de l’article avance une autre hypothèse : la météo. L’oiseau a pu se retrouver là à la suite d’un ouragan. Ouragan ou non, si ce pétrel de Tahiti est né au fenua, il y a de fortes probabilités pour qu’il y revienne.
 

Rédaction web 

Le pétrel de Tahiti, une espèce quasi-menacée

Selon l’UICN (Union internationale pour la conservation de la nature), le pétrel de Tahiti n’est pas en voie d’extinction mais classé dans la catégorie des espèces quasi-menacées. Il faut donc en prendre soin. Pour cela, Manu-Sop préconise plusieurs choses : éviter la prédation et faire attention à la pollution lumineuse.

Philippe Raust, vice-président de l’organisation, expose : « Les pétrels pondent au sol dans des terriers. Les chiens, les chats ou encore les rats peuvent faire du mal aux oeufs ou aux poussins. Il fait donc éviter de laisser divaguer les animaux… En ce qui concerne la pollution lumineuse, il faut savoir que les pétrels sont attirés par les lumières. Il vaut mieux ne pas laisser les lumières de la maison. Les villes devraient opter pour un éclairage adapté aux pétrels… »

 

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Covid-19 : une nouvelle version de l’enquête de la...

Mobilisée pour ses 29 735 ressortissants, la CCISM adapte à l’évolution de la situation son enquête en ligne sur l’impact économique du coronavirus sur les entreprises, et propose à ses ressortissants une nouvelle version dont l’objectif est de chiffrer l’impact financier/salarial et d’identifier leur situation actuelle afin d’anticiper sur la reprise économique.

Covid-19 : lueur d’espoir d’un ralentissement en Europe, explosion...

Les chiffres du ralentissement de la propagation du coronavirus suscitent une timide lueur d'espoir en Europe malgré un nombre de morts qui y a dépassé vendredi les 40 000, mais la maladie continue d'exploser aux États-Unis et au Royaume-Uni, tout comme elle menace d'une catastrophe les pays en conflit.

Coronavirus : le point sur la pandémie dans le...

Nouveaux bilans, nouvelles mesures, faits marquants : un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19, qui a déjà fait plus de 33 000 morts dans le monde.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV