lundi 1 mars 2021
A VOIR

|

Un « Passeport Tourisme » pour accompagner les prestataires à Raiatea

Publié le

Le "Passeport Tourisme" est de nouveau disponible dans les îles. Ce dispositif d’accompagnement et de formation financé par la CCISM et le Pays, s’adresse aux prestataires du tourisme sans hébergement. Une aide non négligeable pour les acteurs du secteur qui doivent souvent se débrouiller pour offrir un service de qualité à leur clientèle et une meilleure gestion de leur entreprise.

Publié le 20/10/2019 à 15:05 - Mise à jour le 22/10/2019 à 10:06
Lecture 2 minutes

Le "Passeport Tourisme" est de nouveau disponible dans les îles. Ce dispositif d’accompagnement et de formation financé par la CCISM et le Pays, s’adresse aux prestataires du tourisme sans hébergement. Une aide non négligeable pour les acteurs du secteur qui doivent souvent se débrouiller pour offrir un service de qualité à leur clientèle et une meilleure gestion de leur entreprise.

Gérer une petite entreprise n’est pas donné à tous : dans le tourisme, il faut jongler entre les prestations, la partie administrative et la promotion de son activité. Des domaines que tout le monde ne maîtrise pas à la perfection. Grâce au Passeport Tourisme, les prestataires sont mieux préparés. « C’est une formule d’accompagnement qui s’adresse aux prestataires d’activités touristiques hors hébergement et hors Tahiti. Donc on vient au contact de ces prestataires touristiques dans les îles, même les plus éloignées, pour leur proposer de la formation en mode accompagnement individualisé » explique Vanessa Tiaitou, directrice du pole formation de la CCISM.

Accueil, langue, gestion administrative et e-communication sont les quatre thèmes retenus dans ce volet. Une fois les besoins identifiés, des intervenants seront mis à la disposition des prestataires pour les aider et les accompagner. « Une équipe d’intervenants, de professionnels, d’experts dans chaque thématique, viendront dans les îles pour accompagner les prestataires et réponse à leurs besoins » précise Vanessa.

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)
(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

C’est un coup de pouce non négligeable pour ces excursionnistes qui doivent souvent se débrouiller pour la comptabilité ou encore certaines démarches administratives. « Je pense que cette formation pourra nous apporter beaucoup, surtout au niveau de la gestion pour moi. Car on n’a pas de formation, on se lance dedans, on essaie d’apprendre sur le tas, mais c’est difficile » confie Areiti Nautre, un prestataire. « On va avoir des renseignements administratifs qui sont utiles, notamment pour effectuer une embauche. Après il y a les langues, la comptabilité, le suivi administratif... » nous dit encore Bruno Fabre, prestataire.

Les premières formations devraient débuter dès le mois de novembre. Pour 5 000 Fcfp, les prestataires bénéficient de 12 heures de formation dans deux thématiques au choix.

infos coronavirus