samedi 31 octobre 2020
A VOIR

|

Un partenariat avec Unicancer pour la création de l’Institut du Cancer de la Polynésie française

Publié le

Unicancer, unique réseau hospitalier français dédié à 100% à la lutte contre le cancer, et la Polynésie française annoncent la signature d’un accord fixant le périmètre de leur collaboration dans le projet de création de l’Institut du Cancer de la Polynésie française (ICPF). Le coup d’envoi de ce projet ambitieux a été donné, jeudi, avec la tenue de la première réunion de son comité de pilotage.

Publié le 02/07/2020 à 15:32 - Mise à jour le 02/07/2020 à 15:39
Lecture 3 minutes

Unicancer, unique réseau hospitalier français dédié à 100% à la lutte contre le cancer, et la Polynésie française annoncent la signature d’un accord fixant le périmètre de leur collaboration dans le projet de création de l’Institut du Cancer de la Polynésie française (ICPF). Le coup d’envoi de ce projet ambitieux a été donné, jeudi, avec la tenue de la première réunion de son comité de pilotage.

Plus de 600 cas de cancer, notamment du sein, poumon et thyroïde, sont diagnostiqués chaque année en Polynésie française, avec une augmentation constante ces dix dernières années. Les particularités géographiques du territoire ont pour conséquence une inégalité d’accès au dépistage et aux soins. Par ailleurs, certaines prises en charge spécialisées nécessitent un déplacement du patient et de ses proches en métropole ou en Nouvelle-Zélande, impliquant des difficultés liées à la longueur du séjour, d’une durée moyenne d’un mois et demi, et de ses conséquences en termes de déracinement, de coûts d’hébergement et d’interruption d’activité.

Ces différents constats ont conduit le gouvernement à un projet de création d’un institut spécialisé dans la prise en charge du cancer dont l’objectif principal sera d’offrir un suivi médical local performant et novateur à la population. Le ministre de la santé et de la prévention, Jacques Raynal, a ainsi sollicité Unicancer aux vues de son expertise dans les domaines du soin, de la recherche et de l’enseignement en oncologie, afin d’accompagner le Pays dans la création de cet Institut du Cancer de Polynésie française.

« Nous sommes ravis de contribuer activement au développement d’une prise en charge innovante en oncologie sur le territoire polynésien afin d’offrir à tous les patients une égalité d’accès à des soins d’excellence, et de lutter ensemble contre le cancer », a déclaré le Pr. Jean-Yves Blay, Président d’Unicancer.

« Notre gouvernement a l’ambition de proposer un institut du cancer de très haut niveau pour la population polynésienne, et si besoin pour nos voisins du Pacifique. Ce contrat de collaboration nous aidera à atteindre l’objectif d’avoir un institut comparable aux Centres de lutte contre le cancer nationaux, fédérés par Unicancer. Ce centre serait le premier dans les Outre-mer« , a indiqué Edouard Fritch, président de la Polynésie française.

L’Institut du Cancer de Polynésie française : un modèle novateur en Polynésie

Cet institut a pour vocation de structurer l’expertise, les compétences humaines et les équipements dans l’objectif de renforcer l’offre de soins spécialisée en oncologie en Polynésie Française. L’ICPF a pour vocation d’être un centre expert de coordination de parcours et de soins en oncologie, visant l’efficience et la qualité, dans le respect des principes éthiques.

Unicancer contribuera à la définition des bases du projet médical de l’ICPF avec l’objectif prioritaire de fédérer les forces et moyens locaux déjà présents. Unicancer interviendra dans l’optimisation du parcours de soins et la mise en place de nouvelles pratiques, de nouveaux traitements et de nouvelles technologies. L’objectif est que les patients polynésiens bénéficient des avancées thérapeutiques au même rythme que les développements en métropole.

« Nous mettrons au service de la Polynésie française la force de notre réseau et toute l’expérience des Centres de lutte contre le cancer en matière d’organisation médicale et scientifique, mais également de management des ressources, au travers de nos systèmes d’information et de notre service achats », a précisé Sophie Beaupère, déléguée générale d’Unicancer.

« La prise en charge optimale des patients atteint de cancer est un des objectifs principaux du projet de création d’un institut du cancer pour la Polynésie française. Nous avons ainsi sollicité Unicancer pour un accord de partenariat afin qu’ils nous accompagnent par leur expertise largement reconnue dans ce domaine », a déclaré le Dr Jacques Raynal, ministre de la santé et de la prévention.

(Crédit photo : Présidence de la Polynésie française)

Unicancer est l’unique réseau hospitalier français dédié à 100% à la lutte contre le cancer et la seule fédération hospitalière nationale dédiée à la cancérologie. Il réunit 18 centres de lutte contre le cancer (CLCC), établissements de santé privés à but non lucratif, répartis sur 20 sites hospitaliers en France. Les CLCC prennent en charge près de 540 000 patients par an (en court-séjour, HAD et actes externes). Unicancer est aussi le premier promoteur académique d’essais cliniques en oncologie, à l’échelle européenne, avec 90 essais clinique actifs promus, près de 6 500 patients inclus, et plus de 55 000 patients enregistrés dans la base de données ESME.

Reconnu comme leader de la recherche en France, le réseau Unicancer bénéficie d’une réputation mondiale avec la production d’un tiers des publications française d’envergure internationale en oncologie (source : étude bibliométrique/ Thomson Reuters).

Au total, près de 600 essais cliniques (inclusions ou suivis) ont été promus en 2018 par le réseau Unicancer et plus de 15% des patients des CLCC sont inclus dans les essais cliniques. Les 18 CLCC et la direction Recherche et Développement d’Unicancer sont certifiés ISO 9001 :2015 pour leur recherche clinique.

infos coronavirus

Toussaint 2020 : les cimetières sous surveillance

Pour ne pas que les cimetières deviennent les prochains foyers de l’épidémie, ils seront placés sous surveillance. Pour la célébration de la Toussaint ce week-end, le port du masque et le respect des gestes barrières sont demandés à toutes les familles.

À partir du 2 novembre, tous les cours se feront à distance à l’UPF

En raison de la crise sanitaire liée à Tahiti et du nombre croissant de cas positifs à l’UPF, de nouvelles dispositions relatives aux enseignements sont mises en place à partir de lundi 2 novembre 2020.