samedi 8 mai 2021
A VOIR

|

Un nouveau centre de dialyse inauguré à Mamao

Publié le

Un nouveau centre de dialyse de l'Apair Apurad, ouvert depuis début décembre à Mamao, a été inauguré ce mardi. Il répond au besoin de développer la dialyse à domicile en Polynésie.

Publié le 10/12/2019 à 11:43 - Mise à jour le 10/12/2019 à 14:30
Lecture 2 minutes

Un nouveau centre de dialyse de l'Apair Apurad, ouvert depuis début décembre à Mamao, a été inauguré ce mardi. Il répond au besoin de développer la dialyse à domicile en Polynésie.

« Le centre est tout nouveau mais les techniques ne sont pas toutes nouvelles », a déclaré ce mardi matin le Dr Alain Fournier, directeur médical de l’association Apurad, au cours de la visite qui a suivi l’inauguration du nouveau centre de dialyse, situé dans le quartier de Mamao, à Papeete.

Ce nouveau centre de l’Apair Apurad répond au besoin de développer la dialyse à domicile en Polynésie française. En effet, les modes de prise en charge actuels reposent essentiellement sur la dialyse en centre pour les patients les plus âgés et présentant un état général précaire et la dialyse hors centre où les patients sont en unité d’autodialyse ou en unité de dialyse médicalisée.

>Lire aussi – CHPF : le service d’hémodialyse proche de la saturation

La formation et l’éducation des patients à la dialyse à domicile (l’hémodialyse à domicile quotidienne HDDQ et la dialyse péritonéale), centralisées sur un lieu unique où sont présents l’ensemble des équipes médicales, soignantes et pluridisciplinaires (néphrologues, infirmiers, psychologue, assistantes sociales, diététiciennes, secrétaires médicales) permettent une éducation efficiente pour un retour des patients chez eux, dans leur île en toute autonomie.

L’association Apair Apurad propose aux patients en insuffisance rénale chronique des traitements à domicile qui permettent d’avoir une meilleure qualité de vie et une plus grande liberté dans les horaires de dialyse, ainsi qu’une insertion socio-professionnelle plus facile, une meilleure tolérance de la dialyse, ainsi qu’une réduction de la fatigue et des médicaments prescrits.

Le cycleur. (crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

« Chaque patient a son cycleur, et on a quelques cycleurs ici pour éduquer les nouveaux patients ou pour les patients qui reviennent en consultation pour qu’ils n’aient pas à voyager avec leur cycleur », explique Dr Alain Fournier.

Dans la pratique, « le patient doit insérer une cassette dans le petit tiroir frontal de la machine et se raccorder à des poches qui sont pendues à la potence, 20 litres en moyenne, poursuit le médecin. Ensuite il se pique la fistule, puisque on a permis au patient de s’approprier la technique de l’autoponction. Parfois il est nécessaire de faire appel à une tierce personne, mais jusqu’à présent tous nos patients sont totalement autonomes sur la ponction. Ensuite il se raccorde à la machine lui-même. La séance dure deux heures et demi ; et au bout de deux heures et demi, il se dépique, il range la machine, jusqu’au lendemain matin, voire jusqu’au lendemain soir puisque cette technique permet d’adapter ses heures de dialyse à sa vie familiale, professionnelle et sociale. »

L’association Apair Apurad traite 270 patients dont 62 patients en dialyse à domicile. Elle est composée de 130 salariés afin de réaliser ses missions. La démarche entreprise avec l’ensemble des acteurs de la santé (ministère de Santé, ARASS, Direction de la santé, CPS, l’ensemble des promoteurs intervenant dans le domaine de la néphrologie et de la dialyse) permet un meilleur accompagnement des patients, tout en assurant un contrôle des coûts de santé.

L’Apair Apurad est une association à but non lucratif créée en octobre 1997 par le docteur Alain Fournier. L’Apair Apurad regroupe les activités liées à la Prestation de Service A Domicile (PSAD) dont l’insuffisance respiratoire, l’insulinothérapie et les activités de dialyse. L’association est présidée actuellement par le docteur Grégory Detrun.

infos coronavirus