mercredi 21 août 2019
A VOIR

|

Un exercice incendie à l’école To’ata pendant la pause méridienne

Publié le

Publié le 01/07/2018 à 13:17 - Mise à jour le 01/07/2018 à 13:17
Lecture 2 minutes

” Nous ne sommes pas à l’abri d’un feu qui se déclenche à midi, c’est la raison pour laquelle nous avons souhaité organiser cet exercice… “ Tepuanui Snow, président de la fédération des associations de parents d’élèves de l’enseignement public (Fapeep), était dans la cour de l’école To’ata ce lundi matin. A 12 heures, l’alarme incendie a retenti.

Les élèves présents lors de ce temps périscolaire ont été amenés à l’écart de l’établissement, sur le stade Bambridge. Les cantinières, armées d’un gilet jaune et de fiches, ont assuré leur sécurité pour cet exercice incendie. Une première. Le président de la Fapeep explique : ” Il n’y a aucune réglementation qui vient encadrer le temps périscolaire écoles du 1er degré en Polynésie française. De 11h30 13 heures, qui a la responsabilité des enfants ? Les associations de parents qui n’ont pas pour mission de surveiller les élèves se retrouvent à devoir le faire… “ C’est pour cette raison que la Fapeep a décidé de prendre les choses en main et de mettre en œuvre un exercice d’évacuation.

> Un recours devant le tribunal administratif 

Reina Noho, gestionnaire de la cantine scolaire de l’école, a supervisé l’opération. Pour elle, cette formation est primordiale. ” Je dois m’assurer à ce que les enfants évacuent dès qu’il y a un incendie. Je dois m’assurer que tout le monde est dehors. J’ai aussi du personnel qui vérifie les bâtiments, voir s’il n’y a personne dans les salles… Mais on n’a pas du tout été formé pour ça. Nous n’avons pas les qualifications… “

Cet exercice a permis aussi de relever des points à améliorer dans le plan d’évacuation. Pour rejoindre le stade Bambridge tout proche, un seul passage piéton est à franchir. Seulement, l’accès est difficile aux personnes à mobilité réduite et l’école compte deux élèves en fauteuil roulant. 

Selon la fédération, la surveillance des enfants doit être une compétence communale. La Fapeep envisage de déposer un recours au tribunal administratif.
 

Rédaction web avec Thomas Chabrol et Jeanne Tinorua-Tehuritaua

 

Laissez un commentaire

épidémie de dengue

DOSSIERS DE LA REDACTION

Le recyclage des déchets numériques en Polynésie

Comment recycler vos déchets électriques et électroniques ? Que deviennent-ils ? Qui finance les collectes ? Autant de questions essentielles pour notre environnement. Depuis le mois de juin, des opérations menées par Fenua Ma ont permis de récolter près de 30 tonnes de déchets auprès des particuliers. Un défi à relever pour la planète, mais qui n’est pas facile à mener.

Animaux errants, divagants… que font les communes pour endiguer le problème ?

Les animaux errants incarnent un souci permanent pour les Tavana à la recherche de solutions. À Bora Bora, une vaste campagne de stérilisation a été lancée en 2016, et cette année, l’île s’est aussi dotée d’un chenil géré par l’association "Bora Bora animara".

Dossier : tout sur l’allocation de rentrée scolaire

20 000 foyers ont reçu depuis jeudi dernier l’Allocation de rentrée scolaire (ARS) versée par la CPS. Cette aide financière est souvent indispensable pour les ménages les plus modestes. 35000 enfants de 2 à 21 ans vont pouvoir toucher entre 5000 et 24000 Fcfp pour acheter des fournitures scolaires. A qui s’adresse l’ARS ? A quel montant peut-on prétendre ? Réponses dans notre dossier :

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction