lundi 23 novembre 2020
A VOIR

|

Un droit de fouille pour le service phytosanitaire

Publié le

Publié le 20/07/2015 à 7:54 - Mise à jour le 20/07/2015 à 7:54
Lecture < 1 min.

Avec l’adoption du projet de loi concernant l’actualisation du droit Outre-mer, la Polynésie se dote d’une nouvelle compétence en matière de sécurité intérieure. La loi accorde aux agents du service phyto et zoo-sanitaire le droit de fouille.
Les agents sont désormais habilités à fouiller les bagages à la recherche de graines, agrumes ou autres produits susceptibles de contaminer les ressources sur le territoire. Les fouilles se feront sous le contrôle d’un agent des douanes. « Jusqu’à présent, on ne pouvait que constater les infractions. On ne pouvait que voir les marchandises. Maintenant, on pourra fouiller, dès que la marchandise frauduleuse est cachée », explique Rudolphe Putoa, chef du service phytosanitaire. 
 
L’objectif est clair : mieux lutter contre les pestes et nuisibles importés pour protéger l’écosystème. L’aéroport étant déjà bien surveillé par les douanes, le service du phytosanitaire peut désormais se concentrer sur le transport inter insulaire au départ de Tahiti. « Nos agents allaient sur le port, sur les quais, regardaient. Mais il ne pouvait que constater. Tout ce qui était dans les cartons, les glacières, on ne pouvait pas du tout le voir », raconte Rudolphe Putoa. 

Les 35 agents du service ne pourront cependant pas verbaliser. Ils transmettront un procès-verbal au procureur de la République, en cas d’infraction constatée.
Bien que sensibilisés à la réglementation en vigueur, de nombreux usagers transportent des plantes ou autres produits interdits. Les risques sont réels comme on a pu le constater récemment avec l’épidémie de loque américaine qui contamine de nombreuses ruches dans les îles.
 

Reportage : Thomas Chabrol

 
 
 
 

infos coronavirus

Covid-19 : Moorea présente son plan communal de sauvegarde

Le Président du Pays accompagné de certains ministres ainsi que du Haut-commissaire de la République en Polynésie, se sont rendus ce matin à Moorea pour participer à la présentation du plan communal de sauvegarde (PCS) de la commune. Si l’île sœur n’a pas été épargnée par la Covid-19, elle fait figure aujourd’hui de bon élève dans la gestion de la crise.

Qantas rendra obligatoire la vaccination contre la Covid-19 pour ses passagers

La compagnie aérienne australienne Qantas va rendre la vaccination contre la Covid-19 obligatoire pour tous les passagers de ses vols internationaux, a annoncé son patron, assurant cette exigence allait probablement devenir "courante" dans le secteur.

Premiers cas de Covid-19 à Takapoto

Selon nos informations, un quinquagénaire venu à Tahiti quelques jours aurait été contaminé durant son séjour sans le savoir.