jeudi 21 octobre 2021
A VOIR

|

Un dernier au revoir à Mila Spitz

Publié le

Publié le 03/02/2017 à 12:03 - Mise à jour le 03/02/2017 à 12:03
Lecture 2 minutes

L’air était empli des mélodies de Mila et Loma hier au soir à la mairie de Papeete, plongeant l’édifice dans le Tahiti de la belle époque. Icone de ce temps à jamais perdu, la voix de Mila a fait ressurgir des souvenirs enfouis au plus profond des mémoires des personnes venues lui rendre un dernier hommage.

Oscar Temaru se souvient, “On se voyait souvent avant lorsque nous étions jeunes, mais bon, la vie étant ce qu’elle est, on s’est un peu perdu de vue. C’est une grande perte, il y a des voix qui ont disparu et que l’on ne réentendra plus jamais. Des voix extraordinaires. C’est une grande dame qui s’en va. Une page de l’histoire de notre pays.”

Pour Yves Roche, cette perte est accablante et le deuil difficile. Fondateur de Manuiti Production, sa maison de disques, il a connu les deux sœurs lorsqu’elles avaient 17 ans. C’est leur passion commune, la musique, qui les a réuni.

De ce passé révolu, il se souvient qu’avant d’être une famille, lui et Mila étaient concurrents. Mila se produisait sur scène au Quinn’s, tandis que lui chantait au Zizou Bar, juste en face. “Je me produisais à l’époque au Zizou Bar, et donc, nous étions concurrents, mais celui qui finissait son tour de chant le premier, filait chez l’autre pour voir la fin de son spectacle”.

Pour Yves Roche, Mila était la facilité incarnée. “Elle avait une oreille musicale formidable et possédait une grande mémoire pour se remémorer les paroles.”  La voix brisée par l’émotion, il murmure dans un souffle, “c’est ma famille qui s’en va.”

Mila nous a quitté à l’age de 81 ans. Une grande voix s’est éteinte mais son étoile brillera à jamais au firmament de la nuit polynésienne. Juste retour des choses pour celle qui a bercé de sa voix tant de couples d’amoureux, contemplant la nuit étoilée.
 

Rédaction Web avec Tauhiti Tauniua Mu San 

Rédigé par

infos coronavirus