vendredi 18 juin 2021
A VOIR

|

Un cyclone en Polynésie : la mauvaise blague diffusée par un site Internet

Publié le

Publié le 05/02/2017 à 14:29 - Mise à jour le 05/02/2017 à 14:29
Lecture < 1 min.

Encore une intox qui circule sur la toile… Les internautes polynésiens s’affolent et contactent les journalistes. « Est-ce qu’un cyclone arrive ? ». La raison de cette panique ? Le site Internet flashinfo.org qui titre « Le Cyclone Carlos à touché l’île de Maria dans les Australes et ce dirige actuellement sur Tahiti ». 
Ce site n’est absolument pas fiable. Et il ne s’en cache pas. En page d’accueil, on peut lire « Crée ta blague rapidement ! Crée une blague et piège tous tes amis. Partage ta blague sur les réseaux sociaux pour piéger tes potes »…

Une blague de mauvais goût pour les Polynésiens frappés durement par les intempéries du 22 janvier dernier. Le fenua subit d’ailleurs encore de fortes pluies. Dans la nuit de jeudi à vendredi dernier, les habitants de Papeari et Faaone se sont réveillés les pieds dans l’eau. Et ce lundi, les îles du Vent et îles Sous-le-Vent sont encore en vigilance pour la pluie… 

La (mauvaise) blague a d’autant plus fonctionné qu’elle prend appui sur un fait réel : Carlos est une tempête tropicale qui touche en ce moment… l’océan indien. Bien loin donc du Pacifique Sud. Carlos a en revanche touché l’île Maurice et menace La Réunion. 

Même si des erreurs peuvent être faites par les prévisionnistes, mieux vaut se fier au site de Météo France pour s’informer sur le temps. En cas d’alerte cyclonique, le haut-commissariat et les médias tiennent la population informée. 
 

M.K 

infos coronavirus

Covid-19 : une aide pour les entreprises qui ont été contraintes de restreindre leur activité

Dans son compte-rendu, le conseil des ministres annonce une "aide financière exceptionnelle" de prise en charge de la patente des entreprises et sociétés ayant fait l'objet d'une interdiction d'accueil du public ou d’une interdiction ou d’une restriction d’activité en raison de la crise sanitaire de la Covid-19.