jeudi 6 mai 2021
A VOIR

|

Un cercueil tressé comme dernière demeure

Publié le

Publié le 02/03/2018 à 14:19 - Mise à jour le 02/03/2018 à 14:19
Lecture < 1 min.

La société Simplicity Bereavement Services, basée à Kahungunu explore de nouvelles façons d’enterrer les defunts en proposant un cercueil tressé en harakeke.
 
« Il  y a une résurgence de la culture Maori en ce moment dans notre industrie, les gens veulent des cercueils sculptés, les gens veulent des fleurs tissées, (…). «  explique Noel Morris, copropriétaire de Simplicity Bereavement Services.
 
Entièrement biodégradable et sans produits chimiques, cette option écologique et peu coûteuse semble trouver les faveurs de nombreuses familles en deuil, la maison funéraire recherchant actuellement des tisserands en mesure de répondre à la demande.
 

Rédaction Web avec MaoriTelevision

infos coronavirus