lundi 19 avril 2021
A VOIR

|

Un camp ados pas comme les autres à Papeete

Publié le

Profiter des vacances tout en découvrant différents métiers: c’est ce que propose le camp ados de la commune de Papeete. 25 jeunes issus des quartiers prioritaires, dont une bonne partie en décrochage scolaire, ont été sélectionnés pour y participer. Et le concept semble les séduire...

Publié le 19/12/2020 à 14:59 - Mise à jour le 19/12/2020 à 15:22
Lecture 2 minutes

Profiter des vacances tout en découvrant différents métiers: c’est ce que propose le camp ados de la commune de Papeete. 25 jeunes issus des quartiers prioritaires, dont une bonne partie en décrochage scolaire, ont été sélectionnés pour y participer. Et le concept semble les séduire...

Au jardin partagé de la Mission, on s’affaire à préparer la terre et à planter. Après la maçonnerie, la couture ou le tressage, les jeunes stagiaires s’initient à l’agriculture. 

Mêler vacances et apprentissage, c’est ce que propose le camp ados de Papeete. La matinée est consacrée à la découverte d’un métier et l’après-midi à des activités ludiques et sportives, pour donner le goût de l’effort à ces ados âgés de 13 à 17 ans.

« Pour la plupart, ils sont en décrochage scolaire. Alors, ça leur permet pendant les vacances de voir un peu différents métiers, et que pour y arriver, il faut s’en donner les moyens et donc retourner à l’école. (…) Je pense que cela suscite des vocations. Certains disent qu’ils préfèrent la maçonnerie, d’autres préfèrent l’agriculture… La majorité est motivée, pour les autres, on essaie de les pousser petit à petit » explique Faimano Mauri, directrice du camp ados de Papeete.

Jean-François fait partie des jeunes du camp. Il avait accepté d’y participer, mais sans réelle conviction. Finalement, il ne regrette pas son choix qui lui ouvre de nouvelles perspectives : « Ce camp ado n’est pas comme les autres. C’est vraiment une bonne chose pour moi. Si, plus tard, je ne trouve rien, je peux commencer le jardinage, vendre mes produits etc. Et j’ai l’impression qu’on a des vacances, parce qu’on fait des activités manuelles, sportives, on sort aussi à la rivière… On fait des tas de choses ».

Le camp se déroule sur 40 jours. Dans les semaines à venir, les stagiaires iront à la rencontre des pompiers et des policiers pour découvrir leur quotidien. Ils seront également suivis durant un an par les services de la mairie. 

infos coronavirus

Nouvelle-Zélande : essai d’une application pour détecter le virus avant les symptômes

L'application, appelée "elarm", se connecte aux montres connectées ou aux appareils mobiles qui mesurent les performances sportives et utilise l'intelligence artificielle pour...

Retour sur une année de Covid en Polynésie

L’année dernière à la même période, la Polynésie était confinée. Un mauvais souvenir marquant le début d’une crise sanitaire et économique due à la Covid-19. Des premiers cas au compte-gouttes, puis la flambée, jusqu’au contrôle de l’épidémie depuis fin décembre, le Dr Henri-Pierre Mallet revient avec nous sur cette année difficile.