lundi 12 avril 2021
A VOIR

|

Un atelier culinaire pour apprendre à mieux manger

Publié le

"Un esprit sain dans un corps sain", la démarche prend peu à peu de l’ampleur en Polynésie. Depuis quelques temps, l’Eglise adventiste du septième jour propose un apprentissage culinaire sous la forme de "cooking class". Après 6 mois de formation, les membres de l’église de Fautaua ont partagé ce dimanche ce qu’ils ont appris de la cuisine végétalienne.

Publié le 29/09/2019 à 17:14 - Mise à jour le 30/09/2019 à 11:39
Lecture < 1 min.

"Un esprit sain dans un corps sain", la démarche prend peu à peu de l’ampleur en Polynésie. Depuis quelques temps, l’Eglise adventiste du septième jour propose un apprentissage culinaire sous la forme de "cooking class". Après 6 mois de formation, les membres de l’église de Fautaua ont partagé ce dimanche ce qu’ils ont appris de la cuisine végétalienne.

Une salade composée de coco râpé, de pota et d’oignons, ou encore un rôti d’ananas avec du taro, voici quelques-unes des recettes concoctées ce dimanche matin par cette promotion. Une première cooking class qui remporte un certain succès chez la centaine de participants présents à la dégustation.

Retourner à la genèse de l’alimentation, c’est un peu le message de l’Eglise adventiste du septième jour qui, depuis quelques temps, met en place des formations pour apprendre à cuisiner pour mieux manger. A Fautaua, depuis 6 mois, une dizaine de leurs membres s’imprègne de cette façon de cuisiner, qu’ils partagent avec les autres familles.

(crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

« C’est une cooking class pour nous apprendre à cuisiner sainement, pour avoir une meilleure santé, explique Maeva Tepa, responsable dans le ministère de la Santé de l’Eglise adventiste. C’est un apprentissage culinaire fondamental en référence aux simples ordonnances de la Genèse. Nous allons revenir au régime originel. De plus en plus nous allons vers le naturel, vers les produits locaux. »

Des produits locaux avec de la couleur, de la fraîcheur et une bonne dose d’assaisonnement, ce sont quelques-uns des ingrédients de base de cette nouvelle façon de manger. Et qui, pour ces participants, reste aussi la plus économique.

La prochaine formation culinaire proposée par l’Eglise aura lieu le 1er décembre. Elle est ouverte au public. Pour y participer, il faudra vous inscrire directement à la paroisse de Fautaua.  

infos coronavirus