vendredi 23 août 2019
A VOIR

|

Un 14 juillet en hommage à Alberic Riveta

Publié le

Publié le 13/07/2017 à 13:56 - Mise à jour le 13/07/2017 à 13:56
Lecture 3 minutes

Les hautes autorités de l’État et du Pays ont tenu à rendre hommage à Albéric Riveta, ce parachutiste de 23 ans mort au combat au Mali.

Dans son discours lors de la garden-party qui a suivi le défilé, le haut-commissaire René Bidal a tenu à « rendre hommage à sa bravoure et à son engagement dans la guerre contre les djihadistes au Mali, dont il fut un combattant exemplaire. »

Les parents, la famille et les proches du soldat s’étaient rassemblés pour participer à cette cérémonie.  Le haut-commissaire leur a adressé son soutien.

« Je veux redire à sa famille que si, à 23 ans, la disparition d’un enfant, quelles qu’en soient les circonstances, n’est pas concevable pour des parents aimants qui l’on vu naître et élevé, la mort d’Albéric n’est pas celle, tout aussi malheureuse au demeurant, d’un jeune homme qui se tue sur la route après une fête trop arrosée ; non, la mort d’Albéric fait honneur aux armes qu’il portait, fait honneur à la Polynésie et à la France dans son combat contre la folie islamiste. »

 « Albéric Riveta avait voulu devenir soldat ; il en était particulièrement fier et grâce aux qualités que ses chefs lui avaient reconnues, il désirait aller vers des missions commandos toujours plus difficiles et toujours plus risquées, comme il l’avait récemment dit à sa maman. Qu’il repose en paix et demeure dans nos mémoires. Honneur au Aito ! », a conclu le Haut-commissaire sous un tonnerre d’applaudissements. 

La suite de la garden-party s’est déroulée en musique. René Bidal a même proposé une coutre démonstration de ses talents au toere après son discours.

Rédaction web

Les Miss aux couleurs de la France

Laissez un commentaire

épidémie de dengue

DOSSIERS DE LA REDACTION

Économie : l’embellie se confirme en Polynésie

Au volet économie, la reprise de l’activité se confirme ! L’IEOM, l’AFD et l’ISPF ont présenté mercredi les comptes économiques rapides 2018 de la Polynésie. Ils révèlent un Produit intérieur brut en progression de 2,5 %. Les principaux moteurs de cette croissance sont la consommation des ménages, les exportations et les investissements. Les détails dans ce dossier :

Le recyclage des déchets numériques en Polynésie

Comment recycler vos déchets électriques et électroniques ? Que deviennent-ils ? Qui finance les collectes ? Autant de questions essentielles pour notre environnement. Depuis le mois de juin, des opérations menées par Fenua Ma ont permis de récolter près de 30 tonnes de déchets auprès des particuliers. Un défi à relever pour la planète, mais qui n’est pas facile à mener.

Animaux errants, divagants… que font les communes pour endiguer le problème ?

Les animaux errants incarnent un souci permanent pour les Tavana à la recherche de solutions. À Bora Bora, une vaste campagne de stérilisation a été lancée en 2016, et cette année, l’île s’est aussi dotée d’un chenil géré par l’association "Bora Bora animara".

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub