samedi 8 mai 2021
A VOIR

|

Un 14 juillet en hommage à Alberic Riveta

Publié le

Publié le 13/07/2017 à 13:56 - Mise à jour le 13/07/2017 à 13:56
Lecture 3 minutes

Les hautes autorités de l’État et du Pays ont tenu à rendre hommage à Albéric Riveta, ce parachutiste de 23 ans mort au combat au Mali.

Dans son discours lors de la garden-party qui a suivi le défilé, le haut-commissaire René Bidal a tenu à « rendre hommage à sa bravoure et à son engagement dans la guerre contre les djihadistes au Mali, dont il fut un combattant exemplaire. »

Les parents, la famille et les proches du soldat s’étaient rassemblés pour participer à cette cérémonie.  Le haut-commissaire leur a adressé son soutien.

« Je veux redire à sa famille que si, à 23 ans, la disparition d’un enfant, quelles qu’en soient les circonstances, n’est pas concevable pour des parents aimants qui l’on vu naître et élevé, la mort d’Albéric n’est pas celle, tout aussi malheureuse au demeurant, d’un jeune homme qui se tue sur la route après une fête trop arrosée ; non, la mort d’Albéric fait honneur aux armes qu’il portait, fait honneur à la Polynésie et à la France dans son combat contre la folie islamiste. »

 « Albéric Riveta avait voulu devenir soldat ; il en était particulièrement fier et grâce aux qualités que ses chefs lui avaient reconnues, il désirait aller vers des missions commandos toujours plus difficiles et toujours plus risquées, comme il l’avait récemment dit à sa maman. Qu’il repose en paix et demeure dans nos mémoires. Honneur au Aito ! », a conclu le Haut-commissaire sous un tonnerre d’applaudissements. 

La suite de la garden-party s’est déroulée en musique. René Bidal a même proposé une coutre démonstration de ses talents au toere après son discours.

Rédaction web

Les Miss aux couleurs de la France

infos coronavirus