vendredi 27 novembre 2020
A VOIR

|

Turama : durée, reconduction, augmentation du loyer

Publié le

Votre rubrique Turama s’intéresse cette semaine au loyer : sa durée, son renouvellement et son augmentation. Raiarii Tama, de la Direction générale des affaires économiques, était notre invité pour en parler.

Publié le 26/11/2019 à 10:23 - Mise à jour le 26/11/2019 à 11:36
Lecture < 1 min.

Votre rubrique Turama s’intéresse cette semaine au loyer : sa durée, son renouvellement et son augmentation. Raiarii Tama, de la Direction générale des affaires économiques, était notre invité pour en parler.

Quelle est la durée d’un contrat de location et s’il est renouvelé l’est-il pour la même durée ?
« D’abord il existe deux sortes de contrat de location : les locations meublées, dont la durée est d’une année ; et les locations non meublées dont la durée est de trois ans.
S’il y a une tacite reconduction présente dans le contrat, celui-ci est renouvelé chaque année s’il s’agit d’un contrat d’un an, ou tous les trois ans s’il s’agit d’un bail de trois ans. »

Est-ce qu’on peut refuser la tacite reconduction ?
« Oui, c’est possible. Il faudra dans ce cas que le locataire envoie un courrier recommandé au propriétaire : un mois avant concernant les locations meublées, et trois mois avant pour les locations non meublées. »

Le renouvellement d’un bail peut être l’occasion d’augmenter le loyer. Mais ça ne se fait pas comme ça, cette augmentation est règlementée. A quel moment applique-t-on cette hausse du loyer ? Comment se calcule-t-elle ?
« Généralement, les augmentations de loyer se font au renouvellement du bail. Le propriétaire doit prévenir le locataire, et l’augmentation est librement débattue. Par contre, si les deux parties ne sont pas d’accord, il y a un calcul à faire. Vous pouvez vous rapprocher des Affaires économiques pour connaître le détail de ce calcul, mais généralement ça tourne autour de 1%. »

Que je sois propriétaire ou locataire, comment faire pour mettre fin au bail ?
« Le propriétaire peut mettre fin au bail pour des raisons bien précises : pour y habiter, ou pour y mettre l’un de ses enfants ; pour y faire des travaux qui nécessitent un permis ; ou bien pour manquement des obligations des locataires. Il y a toujours un préavis à envoyer au locataire en courrier recommandé. »

infos coronavirus

Chloroquine : le conseil de l’ordre des médecins fait une mise au point

Un groupe Facebook a diffusé une liste de médecins prescrivant le protocole du docteur Raoult aux patients atteints de covid-19. Certains médecins se sont désolidarisés de ce mouvement. Le Conseil de l'ordre quant à lui, a fait un rappel par voie de communiqué.

Covid-19 : l’IEOM lance sa troisième enquête à destination des entreprises

L’Institut d'Émission d'Outre-Mer (IEOM) et ses partenaires CEROM (AFD et ISPF) lancent une troisième enquête auprès des entreprises polynésiennes sur la période juillet-novembre 2020.