mercredi 21 août 2019
A VOIR

|

Tuamotu et Gambier : le coprah et la perle peinent à se maintenir tandis que la pêche “stagne”

Publié le

Publié le 21/07/2014 à 12:43 - Mise à jour le 21/07/2014 à 12:43
Lecture 2 minutes

Les ressources des Tuamotu et des Gambier sont en mauvaise posture, hormis la perliculture qui sort son épingle du jeu.
Dans une note publiée aujourd’hui mardi 22 juillet, l’IEOM (Institut d’émission d’outre-mer) diagnostique aussi bien les données sociales et économiques des deux archipels, que les principaux secteurs d’activité et leur financement, ainsi que les politiques d’aménagement et de développement. Sur le plan démographique, les deux archipels subissent un léger recul de la population, probablement lié à la faiblesse du marché de l’emploi dans la région.
En terme de ressources, l’IEOM parle d’une perliculture en “convalescence”. Après plusieurs années difficiles, l’industrie redémarre grâce au succès du GIE Poe O Rikitea et aux efforts des producteurs sur la qualité des produits. Les recettes d’exportations de perles brutes sont en hausse de 11% pour l’année 2013. La coprahculture se porte moins bien. Les prix sur le marché international sont au plus bas. Après une forte hausse en 2010 et 2011, le prix du coprah sur le marché international a été quasiment divisé par deux. La production survit grâce aux subventions du gouvernement. L’activité de pêche ne connait pas de véritable évolution. L’IEOM fait du tourisme “un potentiel à valoriser” et insiste sur l’amélioration des conditions de vie et des infrastructures de transport. Le projet aquacole de Hao, la recherche minière à Makatea et la réhabilitation des installations du CEP (Centre d’expérimentation du Pacifique) font partie des secteurs prometteurs. L’IEOM est une institution publique qui fait office de banque centrale pour les collectivités d’outre-mer du Pacifique, la Polynésie, Wallis-et-Futuna et la Nouvelle Calédonie. Sa principale mission est de réguler les flux monétaires en Francs Pacifique. Cette fonction permet à l’IEOM d’avoir une excellente vision de l’économie locale. Retrouvez l’intégralité du panorama des Tuamotu et des Gambier en pièce jointe.

Laissez un commentaire

épidémie de dengue

DOSSIERS DE LA REDACTION

Le recyclage des déchets numériques en Polynésie

Comment recycler vos déchets électriques et électroniques ? Que deviennent-ils ? Qui finance les collectes ? Autant de questions essentielles pour notre environnement. Depuis le mois de juin, des opérations menées par Fenua Ma ont permis de récolter près de 30 tonnes de déchets auprès des particuliers. Un défi à relever pour la planète, mais qui n’est pas facile à mener.

Animaux errants, divagants… que font les communes pour endiguer le problème ?

Les animaux errants incarnent un souci permanent pour les Tavana à la recherche de solutions. À Bora Bora, une vaste campagne de stérilisation a été lancée en 2016, et cette année, l’île s’est aussi dotée d’un chenil géré par l’association "Bora Bora animara".

Dossier : tout sur l’allocation de rentrée scolaire

20 000 foyers ont reçu depuis jeudi dernier l’Allocation de rentrée scolaire (ARS) versée par la CPS. Cette aide financière est souvent indispensable pour les ménages les plus modestes. 35000 enfants de 2 à 21 ans vont pouvoir toucher entre 5000 et 24000 Fcfp pour acheter des fournitures scolaires. A qui s’adresse l’ARS ? A quel montant peut-on prétendre ? Réponses dans notre dossier :

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.