mercredi 27 octobre 2021
A VOIR

|

Trois Polynésiens en route pour le concours national du “meilleur apprenti de France”

Publié le

Ils font partie de la crème des meilleurs apprentis de France au niveau régional : trois élèves du lycée hôtelier de Tahiti s’envoleront prochainement pour la métropole pour concourir pour la médaille d’or nationale dans leur spécialité. Arts de la table, pâtisserie et cuisine froide, chacun d’entre eux s’entraine minutieusement dans sa catégorie.

Publié le 29/09/2021 à 10:39 - Mise à jour le 29/09/2021 à 14:36
Lecture 3 minutes

Ils font partie de la crème des meilleurs apprentis de France au niveau régional : trois élèves du lycée hôtelier de Tahiti s’envoleront prochainement pour la métropole pour concourir pour la médaille d’or nationale dans leur spécialité. Arts de la table, pâtisserie et cuisine froide, chacun d’entre eux s’entraine minutieusement dans sa catégorie.


Après avoir décroché l’or au concours régional, Kylie Teivai espère briller à nouveau lors de la finale nationale à l’hôtel Bristol à Paris le 20 octobre prochain. Au bar, l’élève qui se spécialise en arts de la table confectionnera son cocktail sans alcool sur le thème des nuits parisiennes. Avec sa couleur rouge et un subtil mélange de trois ingrédients, elle espère éveiller le sens de la fête auprès des membres du jury : “Les critères qui m’ont été donnés, c’est de ne pas faire de choses trop extravagantes. Les ingrédients que j’ai utilisé sont du jus de cranberry, du jus de pamplemousse, et du sirop de gingembre” indique l’étudiante en première année de BTS Management en Hôtellerie Restauration.

En cuisine, Juliano Hiriga se prépare en section cuisine froide. Cet élève en mention complémentaire Traiteur participe pour la première fois à un concours national. En cinq heures, l’apprenti cuisinier devra dresser 4 petites entrées, l’une a base de légumes, l’autre à base de poissons, la troisième autour d’un œuf et enfin une soupe froide : “ce qui va se jouer, ce sont les cuissons, les techniques et le temps. Je vais aussi essayer d’apporter la chaleur polynésienne en France”. Il sera au CFA Mederic à Paris le 8 octobre.

Au menu du concours, deux desserts sont aussi à préparer : un financier aux fruits et une crème cuite moulée. Et les desserts, c’est la spécialité d’un autre élève du lycée hôtelier : Maotea Vehiatua. Avec le soutien de son professeur, il se prépare depuis plusieurs mois pour repenser un dessert à l’assiette, sur le thème de la fête foraine. “Il y a de la pression, il faut pas le cacher. Il est très concentré, très minutieux, et il a surtout l’envie de bien faire et de se dépasser. C’est ça qu’on attend dans un concours” indique Pierre- Olivier Gruber, professeur de pâtisserie. En cinq heures, l’élève de Mention complémentaire pâtisserie, chocolatier, glacier, confiserie, devra sortir 8 assiettes et une pièce au salon Cerbotel à Nantes, le 20 octobre. Il a choisi comme base l’idée d’une pomme d’amour : “Il y a le croustillant du caramel, et il y a la texture… ne pas trop mettre de sucre etc.”.

Boisson, plat ou dessert, chaque présentation sera notée par des experts de l’hôtellerie et de la restauration. Pour chacun de ces trois élèves du fenua, la participation au concours national est une porte qui s’ouvre pour parfaire encore plus leur apprentissage.

Rédigé par

infos coronavirus