mardi 30 novembre 2021
A VOIR

|

Trois nouvelles entreprises intègrent le programme pour la santé des salariés

Publié le

Des ateliers forums et journée sportive pour inciter les salariés à adopter un mode de vie plus sain. Une nouvelle charte a été signée entre la direction et le ministère de la Santé et les représentants du réseau « Entreprise Active pour la santé de ses salariés ».

Publié le 15/06/2021 à 13:55 - Mise à jour le 15/06/2021 à 14:24
Lecture 2 minutes

Des ateliers forums et journée sportive pour inciter les salariés à adopter un mode de vie plus sain. Une nouvelle charte a été signée entre la direction et le ministère de la Santé et les représentants du réseau « Entreprise Active pour la santé de ses salariés ».

La nouvelle charte d’engagement de deux ans encourage la mise en place d’actions pour promouvoir l’adoption de comportements favorables pour la santé en entreprise.

Un réseau d’entreprises actives qui se développe de plus en plus

La CCISM, l’association Apair Apurad et la mutuelle AG2R La Mondiale intègrent cette année le réseau des « Entreprises Actives » pour initier des actions favorisant la santé et le bien-être de leurs salariés. Elles se joignent aux 30 entreprises déjà signataires de la Charte, qui renouvellent leur engagement pour deux ans supplémentaires.

Un accompagnement adapté pour la mise en œuvre d’actions pérennes et bénéfiques

La direction de la Santé fournit un accompagnement méthodologique ainsi qu’une assistance technique en santé à l’ensemble des « Entreprises Actives ».

L’objectif est d’accompagner à la mise en œuvre d’un plan d’actions sur-mesure visant à promouvoir des environnements de travail favorisant la bonne santé et l’adoption de comportements de vie sains. Des ateliers, conférences et autres rendez-vous sont prévus.

  • Rendez-vous trimestriels « EA’Coffee » autour de thématiques et ateliers méthodologiques axées sur la promotion de la santé,
  • Journée sportive annuelle inter-entreprises « EA’Games »,
  • Forum Santé au Travail dans un cadre ludique telles que la journée sportive inter-entreprises soit pour étudier de nouvelles pistes d’amélioration sur la santé au travail avec des experts locaux et internationaux.

Une démarche méthodologique menée par les Entreprises Actives

La démarche « Entreprise Active » consiste pour les entreprises adhérentes à :

  • Créer un comité santé au sein de l’entreprise partenaire (véritable pilote du projet).
  • Réaliser une enquête de terrain, par ce comité, auprès des salariés pour recueillir leurs besoins et attentes en matière de santé et bien-être au travail (questionnaires, entretiens individuels ou de groupe).
  • Identifier des actions à mettre en œuvre sur la base des résultats de l’enquête réalisée.
  • Mise en œuvre de ces dernières.
  • Evaluer la démarche (mise en œuvre, satisfaction des salariés, impact).
  • Assurer la pérennité de la démarche au sein des différents services de l’entreprise : réunions du comité santé, proposition et mise en place d’actions adaptées et régulières…

Répondre aux enjeux sanitaires préoccupants

La bonne santé des populations est un élément fondamentalement nécessaire au développement économique et social.

Afin de promouvoir la bonne santé, l’OMS recommande la collaboration avec le monde de l’entreprise. Ce sont des lieux de travail, de création et de production mais également des lieux de vie et d’interactions sociales qui peuvent influencer positivement ou négativement la santé des employés, souligne la présidence dans son communiqué. De nombreuses études ont montré que la promotion de saines habitudes de vie sur le lieu de travail a des effets bénéfiques sur la santé globale des employés et leur bien-être.

Les entreprises, en favorisant les environnements et les habitudes de vie saines, sont des acteurs incontournables du développement de la santé du Pays. C’est dans ce sens que le programme « Entreprise Active pour la santé de ses salariés » a été initié en 2015 avec 7 entreprises pilotes, le réseau s’étant étendu aujourd’hui à plus d’une vingtaine d’entités.

infos coronavirus