vendredi 17 septembre 2021
A VOIR

|

Trois cas confirmés de Covid-19 parmi les évasanés coincés à Paris

Publié le

Elles l'ont appris hier, les 28 personnes qui devaient rentrer sur le 2e vol de la continuité territoriale vont devoir encore patienter. Selon nos informations, trois évasanés ont été contrôlés positif au coronavirus. Des dépistages sont en cours.

Publié le 17/04/2020 à 10:14 - Mise à jour le 18/04/2020 à 9:49
Lecture < 1 min.

Elles l'ont appris hier, les 28 personnes qui devaient rentrer sur le 2e vol de la continuité territoriale vont devoir encore patienter. Selon nos informations, trois évasanés ont été contrôlés positif au coronavirus. Des dépistages sont en cours.

Nouveau coup dur pour les évacués sanitaires qui devaient rentrer mercredi de Paris. Les 28 personnes (une vingtaine de malades et leurs accompagnateurs) prévues sur le deuxième vol du dispositif de continuité territoriale ont appris récemment qu’ils ne rentreront pas. Selon nos informations, trois personnes ont été contrôlées positif sur des évasanés. Si d’autres dépistages sont en cours pour une centaine d’entre-eux encore coincés à Paris, le président du Pays, Edouard Fritch devrait s’exprimer sur leurs cas lors du point presse de 11h30.

Selon des propos recueillis par Outremer 360, les évasanés n’avaient hier pas encore eu de précision sur les raisons de cette nouvelle décision. Les personnes avaient cependant été informées qu’elles seraient “sans doute dépistés bientôt“. Logées à la résidence de Vitry et à celle de Bagneux, ces personnes devaient être mises en quarantaine pour une durée de 21 jours à leur arrivée sur la Polynésie. Seule explication communiquée à Poeiti, évasanée à Bagneux, “on nous a dit pas de vol c’est tout, ordre du haut-commissaire.”

Selon Maël Disa, délégué Interministériel à l’égalité des chances des Français d’Outre-mer, près de 320 Polynésiens seraient encore bloqués dans l’Hexagone depuis le début de l’épidémie, pour des raisons familiales, touristiques, professionnelles, ou de santé.

À l’assemblée ce matin, Edouard Fritch a évoqué la création d’un fonds privé pour soutenir ceux dont les finances sont les plus fragiles.

Rédigé par

infos coronavirus