Transport publics : les négociations pour une convention collective ont repris

Publié le

Les négociations ont repris mercredi entre le Pays et les organisations salariales et patronales dans le but de rédiger une convention collective pour la branche des transports publics terrestres.

Publié le 11/08/2023 à 17:30 - Mise à jour le 11/08/2023 à 17:30

Les négociations ont repris mercredi entre le Pays et les organisations salariales et patronales dans le but de rédiger une convention collective pour la branche des transports publics terrestres.

À ce jour, l’exploitation du réseau des transports en commun terrestres réguliers et scolaires sur l’île de Tahiti a été attribuée à la société Réseau de Transport en Commun de Tahiti (RTCT) par un contrat de délégation de service public dont le terme est fixé au 31 décembre 2033.

La société RTCT sous-traite partiellement cette délégation de service à trois sociétés de transports : NTCE, TCCO et RTU.

Après un préavis de grève déposé en février 2023 par les organisations syndicales dans les sociétés de transport, délégataires de service public, un protocole d’accord avait été signé le 1er mars 2023 prévoyant un calendrier de reprise des négociations de la convention collective de ce secteur.

– PUBLICITE –

De ces travaux, il ressort la nécessité de préciser le périmètre du champ d’application de cette convention collective. En effet, les employeurs ont toujours souhaité étendre l’application de cette convention collective à toutes les entreprises de ce secteur et de convier également toutes les entreprises concernées par une délégation de service public dans le transport routier de personnes à participer aux travaux de mise en place de cette convention.

Après avoir écarté les transports de voyageurs par taxi et les transports touristiques, les participants ont accepté que la convention collective puisse s’appliquer aux employeurs relevant du secteur des transports publics terrestres réguliers et/ou scolaires de personnes.

D’autres sujets ont également été évoqués lors de cette réunion tels que la remise en place du permis de transport en commun et la possibilité de mettre en place des contrôles techniques délocalisés vers Moorea.

Les membres ont décidé de programmer une réunion par mois pour poursuivre les travaux de rédaction de cette convention collective et aboutir à une signature dans le meilleur calendrier.

Dernières news