fbpx
jeudi 21 novembre 2019
A VOIR

|

Toussaint : les stèles et plaques funéraires se refont une beauté

Publié le

Dans les magasins d’articles funéraires, les commandes de stèles et de plaques ont augmenté, et cela depuis plus de deux mois, à l'approche de la Toussaint. Chez les spécialistes de la pierre tombale, tout se fait encore à la main pour peindre ou décorer le granit.

Publié le 22/10/2019 à 15:45 - Mise à jour le 23/10/2019 à 17:19
Lecture 2 minutes

Dans les magasins d’articles funéraires, les commandes de stèles et de plaques ont augmenté, et cela depuis plus de deux mois, à l'approche de la Toussaint. Chez les spécialistes de la pierre tombale, tout se fait encore à la main pour peindre ou décorer le granit.

À l’approche de la Toussaint, de nombreuses plaques funéraires sont à finaliser. Les familles profitent de cette fête religieuse pour les refaire, certaines étant usées par le temps. D’une simple plaque à une stèle plus imposante, les prix peuvent varier de 15 000 Fcfp à plus d’une centaine de milliers de Fcfp.

Dans cet atelier, le granit a remplacé le marbre pour orner les tombes car il résiste mieux aux conditions climatiques. (Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

“Je propose toujours du granit parce que le marbre, au soleil, cela ne tient pas, car quand le brillant est enlevé, toute la poussière s’incruste dedans, alors que le granit c’est bien lisse, et quand c’est poli ça tient. (…) Et les photos imprimées en porcelaine, cela tient bien au soleil aussi” précise Victorine Ching Kao Lin-Flach, gérante de l’Atelier des Beaux-Arts, la Marbrerie.

Pour graver et peindre les noms des défunts, tout est fait encore à la main. La technique du sablage permet de creuser dans la pierre les lettres imprimées. Elles sont ensuite peintes ou dorées à la main. Un travail minutieux qui se fait lettre après lettre. (Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Dans ces boutiques spécialisées, les commandes ont augmenté ces deux derniers mois. Pour obtenir une plaque ornée d’une une photo sur porcelaine, mieux vaut donc s’y prendre en avance.

Chaque stèle et chaque plaque restent un support très personnel. Cette année, les décorations en bronze ont moins de succès qu’auparavant, les familles préférant graver quelques mots en souvenir.

Que deviennent les déchets des bateaux de plaisance ?

Sur terre ou sur la mer, le tri est un réflexe pour les éco-citoyens. Dans le cadre de la semaine de réduction des déchets, nous nous sommes intéressés aux marins qui ont choisi de vivre à bord d’un voilier. Souvent pointés du doigt et accusés de polluer les lagons, ils se défendent : ces gens de la mer prônent un mode de vie écolo.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Appel à projet : ATN veut donner une seconde...

Dans le cadre de sa démarche responsable Responsabilité Sociétale de l’Entreprise (RSE), Air Tahiti Nui lance un appel à projet de revalorisation / upcycling de ses anciens uniformes.

“Mon repas malin” ou comment lutter contre le plastique

La CCISM, en collaboration avec l’ADEME, la Ville de Papeete et le Club EPER, organise du 18 au 22 novembre 2019, la 3ème édition de l’opération Mon repas malin à l’occasion de la Semaine européenne de la réduction des déchets (SERD).

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X