dimanche 9 août 2020
A VOIR

|

Tourisme : la plateforme ETIS est en ligne

Publié le

La plateforme ETIS - "Electronic Travel Information System" a été mise en ligne samedi, 3 jours avant la reprise du tourisme international, informe la présidence dans un communiqué.

Publié le 12/07/2020 à 14:56 - Mise à jour le 12/07/2020 à 14:57
Lecture 2 minutes

La plateforme ETIS - "Electronic Travel Information System" a été mise en ligne samedi, 3 jours avant la reprise du tourisme international, informe la présidence dans un communiqué.

Mise en place par le gouvernement de la Polynésie française dans le cadre de la pandémie mondiale due au Covid-19, etis.pf est une plateforme qui permet la dématérialisation du formulaire sanitaire d’engagement, obligatoire pour tout voyageur entrant en Polynésie française par voie aérienne.

Désormais, tout voyageur, résident et non résident, souhaitant entrer en Polynésie française par voie aérienne, est soumis à cette formalité déclarative. La formalité sanitaire ETIS s’ajoute à celles relatives aux conditions d’entrée des étrangers sur le territoire polynésien.

Conditions d’entrée et de séjour des voyageurs

A compter du 15 juillet, toute personne, quelle que soit sa nationalité et son âge, en provenance d’une région extérieure à la Polynésie française, ne sera autorisée à embarquer sur un vol à destination de la Polynésie française qu’après avoir présenté à la compagnie aérienne, au moment de l’enregistrement, un résultat négatif au test de dépistage au Covid-19 réalisé moins de 3 jours avant le vol ainsi que le récépissé d’enregistrement sur la plateforme polynésienne « Electronic travel information system » – « ETIS ».

Pour les familles qui prévoient de voyager avec des enfants mineurs, chaque enfant pourra être sur le formulaire d’un des parents ou adulte autorisé à voyager avec ses enfants mineurs. Autrement, les enfants voyageant seuls devront disposer d’un formulaire individuel.  

Trois sections composent le formulaire ETIS : 
– une sur les informations liées à l’identité, la nationalité, le lieu de résidence du voyageur ;
– une sur ses engagements sanitaires ;
– une sur son itinéraire de voyage en Polynésie française (uniquement pour les non-résidents).

Le délai d’obtention d’une autorisation ETIS étant immédiat, le voyageur peut saisir sa demande jusqu’au moment de l’enregistrement. 

Une fois le formulaire rempli et validé, le voyageur reçoit immédiatement par email la confirmation et le numéro de son attestation ETIS qu’il présentera à la compagnie de transport aérienne au moment de l’enregistrement avec le résultat négatif du test de dépistage au Covid-19.

Les autorités sanitaires polynésiennes pourront, à tout moment, consulter ces informations et contacter le voyageur en cas de besoin. Les renseignements recueillis ne sont consultables que par le bureau de veille sanitaire. Ils ne serviront qu’aux fins de protection de santé publique et d’enquête épidémiologique.

Enfin, à leur arrivée en Polynésie, les voyageurs se verront remettre un kit d’auto-prélèvement à réaliser 4 jours après leur arrivée sur le territoire polynésien. Mis en place par l’Institut Louis Malardé (ILM), ce kit d’auto-prélèvement vient renforcer le dispositif de surveillance sanitaire, qui a prouvé son efficacité à travers le monde, ces derniers mois.

Retrouvez ci-dessous les détails de la marche à suivre :

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV