A VOIR

|

Top départ pour le Festival de la jeunesse

Publié le

Un festival pour les 15-25 ans : c’est le pari de l’Union Polynésienne pour la Jeunesse (UPJ). Malgré la pluie, il réunissait ce mercredi, pour son ouverture, un peu plus de 2000 jeunes, à Paofai. Sports, jeux, et ateliers débats permettent à des adolescents des îles du Vent et Sous-le-Vent ou des Marquises d’ouvrir leurs horizons et de sortir de leur quotidien.

Publié le 02/11/2022 à 16:23 - Mise à jour le 03/11/2022 à 16:25
Lecture 4 minutes

Un festival pour les 15-25 ans : c’est le pari de l’Union Polynésienne pour la Jeunesse (UPJ). Malgré la pluie, il réunissait ce mercredi, pour son ouverture, un peu plus de 2000 jeunes, à Paofai. Sports, jeux, et ateliers débats permettent à des adolescents des îles du Vent et Sous-le-Vent ou des Marquises d’ouvrir leurs horizons et de sortir de leur quotidien.


Considérer les jeunes, et répondre à leurs attentes : c’est l’objectif affiché du Taure’a Festival, un évenement par et pour les jeunes, qui s’est ouvert ce matin. Durant trois jours, ils vont pouvoir rencontrer des jeunes issus d’autres îles, et s’amuser. Sport, danse, musique et compétitions sont organisées sur 5 sites de Papeete (retrouvez le programme ICI). Mais aussi des concerts et même un feu d’artifices. Un temps de cohésion pour faire rêver les 15-25 ans, et les motiver à s’engager pour leur avenir.

Un événement à l’initiative du ministère de la jeunesse, de la prévention de la délinquance, en charge des sports. Ce festival est organisé en lien avec l’Union polynésienne pour la jeunesse (UPJ).

Pour rappel, le soutien financier de l’État consacré à la jeunesse polynésienne et à l’accompagnement des trajectoires d’insertion, représente une enveloppe annuelle de près de 460 millions de Fcfp.

“Peu importe le lieu où l’on naît, le nom que l’on porte, le milieu d’où l’on vient, dans la France de demain,… dans la Polynésie de demain, la réussite doit être possible pour tous, à tous les jeunes polynésiens n’ayez pas peur, continuez à vous engager, ne lâcher rien, nous serons à vos côtés” a déclaré Eric Spitz, haut-commissaire de la République, présent à la cérémonie d’ouverture du festival.