mardi 22 septembre 2020
A VOIR

|

Tipaerui : la vente aux enchères attire les foules

Publié le

Ils étaient une centaine, ce samedi matin dans la vallée de la Tipaerui à Papeete, à assister à une vente aux enchères orchestrée par le commissaire-priseur Laura Chevallier. Mobiliers de bureau, véhicules ou encore matériel médical ont été cédés aux plus offrants. Des enchères sur liquidation judiciaire de la société Haumani Sécurité mais aussi sur saisie des douanes et sur ventes volontaires.

Publié le 29/08/2020 à 14:59 - Mise à jour le 31/08/2020 à 9:03
Lecture 2 minutes

Ils étaient une centaine, ce samedi matin dans la vallée de la Tipaerui à Papeete, à assister à une vente aux enchères orchestrée par le commissaire-priseur Laura Chevallier. Mobiliers de bureau, véhicules ou encore matériel médical ont été cédés aux plus offrants. Des enchères sur liquidation judiciaire de la société Haumani Sécurité mais aussi sur saisie des douanes et sur ventes volontaires.

Des véhicules, des scooters, du matériel de bureau, des vêtements ou encore des pièces détachées…. Au total, plus de 190 articles ont été vendus aux plus offrants. Parmi les lots, une voiture haut de gamme était la plus prisée des acheteurs.

« Il y avait 10 véhicules en tout avec les scooters. Ça s’est bien passé. Il y avait beaucoup de monde qui souhaitait acquérir un véhicule donc tout est parti. Cela leur permet d’acquérir des véhicules peut être à un coût plus intéressant », explique Laura Chevallier.

Parmi le public: des clients amateurs de bonnes affaires mais aussi des curieux. Certains ont pu venir la veille faire du repérage mais aussi une heure avant le début des ventes. Les enchères ont duré plus de 2 heures et demie.

« Je suis venu par curiosité pour voir comment ça se passe », indique l’un d’eux. Un autre vient d’acquérir un scooter pour 140 000 francs. « Je pense que c’est une très bonne affaire. Je connais la bête et c’est la Ferrari des scooters », se félicite-t-il.

« Des fois, on fait des bonnes affaires mais, parfois, des gens montent sur les enchères et les prix flambent un peu », tempère cependant un habitué.  

Difficile respect des gestes barrière

Cette vente d’articles très diversifiés a attiré beaucoup plus de monde que d’habitude. Des centaines d’acheteurs potentiels. Difficile, de ce fait, de faire respecter les gestes barrière.

« On a essayé de faire en sorte d’avoir des mesures barrière. C’était un peu difficile. On disait aux gens de tourner, de ne pas rester au même endroit. Et, bien sûr, le masque était obligatoire. Il y avait aussi du gel hydroalcoolique à disposition », souligne Laura Chevallier.

La situation sanitaire n’a donc pas empêché le public de faire des affaires. Mais une vente sur liquidation judiciaire, c’est aussi un établissement qui ferme. La société Haumani Sécurité employait près de 150 personnes.

Reportage: Sophie Guebel

infos coronavirus

Coronavirus : les UV pour lutter contre l’épidémie ?

C’est un appareil qui pourrait s’avérer très efficace pour désinfecter les surfaces susceptibles d’être contaminées par la Covid-19. Le Bio-Scan utilise les...

Covid-19 : Des guides sanitaires pour mobiliser la population dans les quartiers de Papeete

20 guides sanitaires arpentent chaque jour les quartiers de la capitale pour sensibiliser aux mesures de précaution et protéger la population. Armés de gel désinfectant et de beaucoup de patience, ils rappellent jusqu’au domicile des personnes les plus isolées ou les plus faibles, comment éviter la propagation du coronavirus.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

En métropole, la durée du congé de paternité va...

La durée du congé de paternité va doubler et passer à 28 jours, a indiqué mardi l'Élysée, permettant à la France, un temps en pointe sur le sujet, de combler une partie de son retard par rapport aux meilleurs élèves européens.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV