A VOIR

|

Tipaerui entame la saison des cross… aux jardins de Paofai

Publié le

L’épidémie de Covid avait tout arrêté. En dehors de leurs heures de sport au collège, certains enfants n’avaient plus couru depuis deux ans. Ils étaient plus de 900 à disputer le cross du collège Tipaerui ce matin… sur un parcours très inhabituel.

Publié le 21/09/2022 à 15:12 - Mise à jour le 22/09/2022 à 10:29
Lecture 2 minutes

L’épidémie de Covid avait tout arrêté. En dehors de leurs heures de sport au collège, certains enfants n’avaient plus couru depuis deux ans. Ils étaient plus de 900 à disputer le cross du collège Tipaerui ce matin… sur un parcours très inhabituel.

Pour les 6e et les 5e, c’est le tout premier cross de collège. Au départ, il faut gérer la pression et les bousculades. Et son endurance pendant une course de près d’un kilomètre et demi.

Jusqu’à maintenant c’étaient des cross depuis deux ans qui se faisaient classe par classe, on rassemblait tous les résultats… là on voit une forte émulation, on voit des gens qui sont motivés, un public enthousiaste, des élèves qui sont à fond : pour nous c’est une vraie réussite”, se réjouit François Dherbecourt, directeur de l’USSP.

Une réussite sur un nouveau parcours. Le stade Bambridge est en réfection et le cross se dispute dans les Jardins des Paofai. Les profs d’EPS ont dû adapter les distances.

“On est sur un petit cross pour les 4èmes / 3èmes, on est sur 1300 mètres, on ne peut pas trop faire autrement ; en tout cas les élèves courent, ils se donnent à fond, à la ligne d’arrivée certains sont au bout de leur effort, donc c’est ce qu’on veut sur cette épreuve, c’est que les élèves donnent tout au meilleur moment”, explique Jérémy Picard, coordinateur de l’équipe d’EPS du collège Tipaerui.

Les premiers sont souvent des sportifs complets, athlètes ou triathlètes, et savent gérer leur effort. À l’arrière, c’est plus difficile. Une cinquantaine d’élèves font même un tour rapide par le poste de secours, mais rien de bien grave. La ministre des Sports Christelle Lehartel pense à leur éducation, mais aussi à porter haut nos couleurs : “Il y a des compétences en matière de sport à acquérir dans le parcours de l’élève, et n’oublions pas que dans quelques années on reçoit les épreuves des Jeux Olympiques, donc il est important que dès maintenant les enfants puissent acquérir cette notion de l’olympisme.”

Les meilleurs collégiens disputeront le cross du district, puis celui de toute la Polynésie, le 1er décembre à l’hippodrome.