lundi 10 mai 2021
A VOIR

|

Teura Iriti, maire en sursis, dresse son bilan

Publié le

A 5 jours du procès l’opposant à l’ancien maire de Arue au tribunal administratif, Teura Iriti a fait le bilan de ses 6 mois à la tête de la commune. Elle fera des propositions au Pays pour bénéficier du plan de relance. Ses rencontres tous les mardis avec sa population depuis son investiture fait état d’une demande massive d’emploi à hauteur de 30%.

Publié le 22/01/2021 à 17:24 - Mise à jour le 22/01/2021 à 17:24
Lecture < 1 min.

A 5 jours du procès l’opposant à l’ancien maire de Arue au tribunal administratif, Teura Iriti a fait le bilan de ses 6 mois à la tête de la commune. Elle fera des propositions au Pays pour bénéficier du plan de relance. Ses rencontres tous les mardis avec sa population depuis son investiture fait état d’une demande massive d’emploi à hauteur de 30%.

Des projets, le conseil municipal de Teura Iriti en a plein les cartons : la reconstruction de l’hôtel de ville, le réaménagement du site militaire cédé par l’Etat à la commune ou encore l’aménagement du front de mer pour donner du travail aux administrés.

« Les statistiques tirées de nos journées portes ouvertes hebdomadaires nous ont permis de voir que 30% de la population est en demande d’emploi, confie Teura Iriti, la maire de Arue. Le site militaire qui nous a été réattribué est vraiment une opportunité pour pouvoir mettre en place un développement économique. Et donc nous avons débattu sur un projet phare à mettre sur ce site, notamment côté montagne, mais aussi côté mer, et pourquoi pas jusqu’à Tetiaroa. »

Le document d’orientation budgétaire sera débattu par le conseil municipal en février. Il est question notamment de s’appuyer sur le plan de relance de 60 milliards de Fcfp du Pays.

Mais tout pourrait s’arrêter mardi. Teura Iriti a rendez-vous au tribunal administratif pour le procès qui l’oppose à l’ancien maire de Arue. Philip Schyle avait dénoncé une tricherie portant sur une centaine de procurations validées lors du second tour des municipales en juin dernier. Le haut-commissaire a lui aussi déféré l’élection devant le tribunal administratif.

« Nous laissons la justice faire son travail, indique Teura Iriti. Nous sommes très sereins bien sûr. Mais nous aimons ce que nous faisons et nous voulons profiter un maximum du travail que nous allons mettre en place, du nouveau regard, de la nouvelle manière, de la nouvelle gérance de la nouvelle équipe, tout en remerciant l’ancienne équipe qui a mené aussi. »

La maire de Arue ne se rendra pas au tribunal administratif mardi. Teura Iriti sera auprès de ses administrés à l’occasion des rendez-vous du mardi qu’elle honore depuis 6 mois.

infos coronavirus