lundi 8 mars 2021
A VOIR

|

Témoignage d’un homme qui ne peut vivre sans son masque

Publié le

Publié le 05/06/2014 à 4:30 - Mise à jour le 05/06/2014 à 4:30
Lecture < 1 min.

En Polynésie française 300 personnes sont touchées par la BPCO (broncho-pneumopathie chronique obstructive). Certains d’entre eux ne peuvent respirer qu’à l’aide d’une machine. Cette maladie gêne dans leur vie quotidienne. Jean-Pierre est touché. La BPCO a changé son quotidien il y a déjà 11 ans. Elle touche principalement les anciens fumeurs. Elle se caractérise par une insuffisance respiratoire : le sang et les organes sont mal oxygénés. Il faut donc s’aider d’une machine.
Une fois installée, la machine ne guérit pas. Elle limite les effets de cette maladie qui change la vie des patients et de leurs familles. Plus la maladie est détectée tôt, mieux elle est prise en charge. Aujourd’hui vendredi 6 juin, un dépistage gratuit est organisé au marché de Uturoa à la mi-journée.
La BPCO est la 5ème cause de mortalité dans le monde, la 3ème en France. Outre la machine, le traitement se base sur la rééducation respiratoire et un traitement médicamenteux.

infos coronavirus

Premiers cas de covid en Nouvelle-Calédonie

Jusqu'à présent, la Nouvelle-Calédonie et Wallis-et-Futuna figuraient au rang des rares territoires Covid-free de la planète, grâce notamment à des quatorzaines obligatoires dans des...

Premier cas local de Covid-19 à Wallis et Futuna

"Il s'agit d'une personne qui était sortie de quatorzaine il y a plusieurs semaines après un test négatif. Cette personne a consulté...