dimanche 26 septembre 2021
A VOIR

|

Témoignage de Léopold, rescapé de la Covid-19

Publié le

Parmi les personnes atteintes de covid admises au service réanimation du CHPF, rares sont celles qui peuvent aujourd'hui témoigner du calvaire qu'elles ont enduré. Léopold Teaotea, rescapé du coronavirus, livre son histoire.

Publié le 18/08/2021 à 9:39 - Mise à jour le 18/08/2021 à 9:39
Lecture 2 minutes

Parmi les personnes atteintes de covid admises au service réanimation du CHPF, rares sont celles qui peuvent aujourd'hui témoigner du calvaire qu'elles ont enduré. Léopold Teaotea, rescapé du coronavirus, livre son histoire.

Sur les 4 malades que son médecin a fait envoyer en urgence à l’hôpital de Taaone pour des symptômes graves de la covid-19, Léopold est le seul à être ressorti vivant. “Quand je suis sorti de l’hôpital, je suis allé la voir. Elle m’a bien dit que, juste après moi, il y avait d’autres personnes qu’elle avait envoyées aussi à l’hôpital. Maintenant, elles ne sont plus de ce monde. Je peux dire que j’ai eu de la chance quand même”, confie le rescapé.

A la fin du mois d’octobre dernier, il était tombé malade et ne soupçonnait pas une infection due au coronavirus. Il est allé consulter son médecin qui l’a rapidement évacué sur le CHPF.

“C’est là qu’après avoir passé le test, on m’a dit : “Monsieur, j’ai une mauvaise nouvelle. Vous avez le covid”. Ca m’a fait un choc. Un choc parce qu’on entend tout le monde partir, des amis… Connaissant les ravages du covid, j’ai pensé à ma femme. J’ai eu peur. J’ai pensé à mon fils. Aux amis qui me sont chers. Je me suis dit “il faut que je me batte””, témoignage Léopold.

“Et ils m’ont pris en charge, ils m’ont envoyé en soins intensifs pendant deux jours. Après, ils m’ont envoyé au service réanimation pour mieux me surveiller. J’y suis resté six jours. J’ai suivi toutes les recommandations, mais dans ma tête, ça travaillait. Je manquais d’oxygène, je ne pouvais pas parler. On est essoufflé. On était coincé, alité”.

Après son séjour à l’hôpital, Léopold a suivi des séances de rééducation et lorsque le vaccin est arrivé, il a été parmi les premiers à se faire vacciner et à inciter son entourage à en faire de même. Mais il respecte également ceux qui font le choix de ne pas recevoir de vaccin anti-covid.

“Moi, je me suis fait vacciner, et je trouve qu’il faut le faire. C’est le seul moyen, pour l’instant, de s’en sortir”, explique Léopold. “Après, c’est leur choix. Mais je conseille quand même d’y aller. Avec tout ce qu’on voit, ce qu’on entend. […] On m’appelle pour me dire “machin est parti, un tel est parti. Et ça, ça fait quand même un choc”. Pour vous-même, et pour votre entourage, vaccinez-vous”.

Rédigé par

infos coronavirus