vendredi 7 août 2020
A VOIR

|

Téléthon : les pompiers de Raiatea ont récolté 153 397 Fcfp… en courant

Publié le

A Raiatea, les pompiers des trois communes ont couru vendredi autour de l'île afin de récolter des dons en faveur du Téléthon. A la fin de la journée, leur cagnotte s'élevait à 153 397 Fcfp.

Publié le 07/12/2019 à 12:21 - Mise à jour le 09/12/2019 à 9:36
Lecture 2 minutes

A Raiatea, les pompiers des trois communes ont couru vendredi autour de l'île afin de récolter des dons en faveur du Téléthon. A la fin de la journée, leur cagnotte s'élevait à 153 397 Fcfp.

Dès 7h30 vendredi, le coup d’envoi de la course à pieds du Téléthon était donné, pour une quinzaine de kilomètres. Au programme, deux départs : l’un sur la côte ouest pour les pompiers de Tumaraa et l’autre à l’est pour ceux de Taputapuatea. Ils ont été rejoints par les soldats du feu de Uturoa. Munis d’une urne, les coureurs ont fait appel à la générosité des passants.

« On est vendredi, début du week-end et les gens sont contents, confie Nicolas Marcilloux, chef de corps de Taputapuatea. On vient de la caserne de Faaroa, on va vers Uturoa et la caisse commence à se remplir. Il y a une bonne ambiance. Les gens donnent ce qu’ils peuvent, des petits tota, mais c’est pas grave, c’est le geste qui compte. »

Malgré la chaleur, les coureurs mettent l’ambiance. La population ne se fait pas prier et donne de bon cœur. Le Téléthon : c’est l’affaire de tous…

(crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Mais pour les pompiers, cette action entre complètement dans leurs attributions. « Dans nos missions, on sauve les gens, et là on donne de nous pour aider la recherche, le travail sur la maladie, pour que ça progresse, poursuit Nicolas Marcillous. Donc on est carrément inscrits là-dedans et on est très fiers de pouvoir participer à ça. »

Après 2h30 de course, les deux cortèges sont arrivés sur le parvis du marché de Uturoa, accueillis en musique par l’orchestre du Téléthon. Les boites étaient pleines.

Raiatea a apporté sa contribution pour combattre la maladie et faire avancer la recherche vers la guérison. Les pompiers ont récolté 153 397 Fcfp.

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Un jardin aromatique pour patients dialysés

L’association Apair Apurad de Paea propose un jardin aromatique à ses patients dialysés. Le centre accueille une cinquantaine de ces personnes à la santé fragile qui vont pouvoir mieux s'alimenter.

Les jardins du Musée de Tahiti et des îles...

Dans le cadre des mesures prises par les établissements publics culturels pour relancer l’activité économique dans le secteur culturel et pour soutenir...

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV